Accueil
"Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main" (Jn 3, 31-36)
Partager

"Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main" (Jn 3, 31-36)

Un article rédigé par Gobilliard Emmanuel (Monseigneur) (57834) - RCF, le 20 avril 2023  -  Modifié le 20 avril 2023
Prière du matin "Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main" (Jn 3, 31-36)

"Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main"

Méditation de l'évangile (Jn 3, 31-36) par Mgr Emmanuel Gobilliard

Chant final: "Celui qui croit en moi" par la Communauté du Chemin Neuf

michal-galezewski-UNSPLASH michal-galezewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

« Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous.
Celui qui est de la terre est terrestre,
et il parle de façon terrestre.
Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous,
il témoigne de ce qu’il a vu et entendu,
et personne ne reçoit son témoignage.
Mais celui qui reçoit son témoignage
certifie par là que Dieu est vrai.
En effet, celui que Dieu a envoyé
dit les paroles de Dieu,
car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure.
Le Père aime le Fils
et il a tout remis dans sa main.
Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ;
celui qui refuse de croire le Fils ne verra pas la vie,
mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

Source : AELF

Méditation Mgr Emmanuel Gobilliard

Dans l’Évangile d’aujourd’hui, nous ne sommes plus comme jusqu’à hier dans une discussion entre Nicodème et Jésus, pourtant j’allais dire que c’est du même niveau. Cette fois c’est Jean Baptiste qui discute avec un juif dont il n’est pas précisé de qui il s’agit. C’est vraiment dommage que nous n’ayons pas le début de la discussion, cela nous permettrait au minimum de comprendre que ce n’est pas Jésus qui parle, mais Jean Baptiste. Et ici Jean Baptiste donne un témoignage très fort, un témoignage d’une grande humilité et d’une grande foi. Juste avant il avait affirmé qu’il n’était pas le Christ, qu’il était « l’ami de l’époux », qu’il fallait qu’il diminue et que lui grandisse. Ce texte nous permet de nous rappeler que nous sommes tous des disciples, que nous sommes tous « terrestres », qu’un seul est le vrai Seigneur, qu’un seul peut se prétendre envoyé de Dieu, qu’un seul est le maitre. Ce texte vient, d’une certaine manière en écho à celui où il est dit en Mt 23 : « Vous n'avez qu’un seul maitre, le Christ » ! C’est tellement important d’entendre cela, au moment où dans l’Église des étoiles tombent, des héros se révèlent avoir été de grands pécheurs. Personne ne peut se dire « d’en haut », ne peut se dire seul envoyé de Dieu. Depuis Jésus il n’y a qu’un seul véritable prophète, qu’un seul véritable maitre, qu’un seul véritable prêtre. Lui seul est le sauveur, lui seul, comme grand prêtre, peut s’offrir lui-même et avec lui, toute l’humanité, à son Père. Notre mission c’est de témoigner de lui, c’est de le rendre présent, c’est de mettre en relation Jésus avec chacun. C’est ainsi que Jean Baptiste avait compris sa mission, après avoir désigné Jésus comme le seul Seigneur, celui qui vient d’en haut, après avoir dit « quant à l’ami de l’époux, il se tient là, il entend la voix de l’époux, et il en est tout joyeux. Telle est ma joie, et elle est parfaite, il faut qu’il grandisse et que moi, je diminue ! » Cette phrase, tout ministre ordonné, tout laïc en mission devrait se la répéter tous les jours. Nous devons être des amis de l’époux, c’est-à-dire le fréquenter régulièrement. Nous ne pouvons pas parler de quelqu’un si nous ne le connaissons pas et nous le connaissons par la foi, nourrie par la prière. Ensuite, connaissant l’époux, nous pouvons faire le lien entre le lui et les gens, et le laisser agir, le laisser aimer, le laisser sauver, le laisser être le maitre et Seigneur. Merci Seigneur pour ton amour infini, merci pour tous tes amis, qui, à la suite de Jean Baptiste nous parlent de toi, nous mettent en relation avec toi, puis s’effacent humblement pour te laisser agir, pour te laisser être notre tout, notre unique espérance.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don