Accueil
Le pape en Irak : une consolation pour les chrétiens éprouvés par des années de terrorisme islamiste
Partager

Le pape en Irak : une consolation pour les chrétiens éprouvés par des années de terrorisme islamiste

Un article rédigé par Etienne Pépin - RCF,  -  Modifié le 2 mars 2021
L'actu chrétienne Le pape en Irak : une consolation pour les chrétiens éprouvés par des années de terrorisme islamiste

Dans trois jours le pape arrivera en Irak où il visitera les églises détruites par Daech et rendra hommage aux victimes des attentats. Une visite attendue par les chrétiens et les musulmans.

Ruines de la cathédrale Al-Tahira de Mossoul / Etienne Pépin Ruines de la cathédrale Al-Tahira de Mossoul / Etienne Pépin

Dans ce deuxième épisode, en partenariat avec Fraternité en Irak, consacré à la visite du pape en Irak, Étienne Pépin, le rédacteur en chef de RCF, visite les lieux dévastés par le terrorisme islamique où le pape ira dans quelques jours pour rendre hommage aux victimes.

Par ce pèlerinage, le pape François lance un signe fort aux chrétiens d'Irak, mais aussi aux musulmans, qui souhaitent reconstruire un pays écorché vif mais en soif de renouveau.

 

  Peintures à l'effigie du pape sur les murs de la Cathédrale Sayedat al Najat

Un hommage aux victimes de l'attentat de la cathédrale Sayidat al Najat de Bagdad

 

Le 31 octobre 2010, un commando islamiste de l'État Islamique s'introduit dans la cathédrale Sadiyat al Najat où est célébrée la messe dominicale et vise l'assemblée. L'évêque syriaque, Mgr Youssef Abba raconte : "Il y avait le prêtre qui était là-bas, il a fini de lire l'Évangile, il voulait commencer l'homélie et il y a quelqu'un qui l'a frappé, il est tombé devant l'autel et il est mort". Quarante-huit autres paroissiens ont été victimes de cet attentat. Depuis la cathédrale a été restaurée et un monument en mémoire des victimes érigé. 

Les murs, encore marqués par l'assaut, sont aujourd'hui recouverts de peintures à l'effigie du pape, dessinées par de jeunes musulmans. Un symbole fort montrant le désir de reconstruction des liens fraternels entre chrétiens et musulmans meurtris par des années de violence.

 

img_9574.jpg
Mgr Youssef Abba, évêque syriaque catholique de Bagdad

Le pape en Irak : une lumière au milieu des ruines

Le pape François se déplacera ensuite dans la plaine de Ninive, notamment dans la cathédrale Al-Tahira de Mossoul, presque complétement détruite par Daesh. Abouna Noël, prêtre du diocèse fut l'un des premiers à revenir sur les lieux aprés les bombardements. "Ici c'est la ruine dans tout" décrit-il.

La présence du pape sur ces lieux ravagés est primordiale pour le prêtre : "pour moi c'est très important que le pape voit ces églises qui sont détruites, pour donner une image au monde entier de ce qu'a pu faire Daech."
 

 

 

Le Père Abouna Noël devant les ruines de la Cathédrale Al-Tahira de Mossoul

Rebâtir la confiance entre chrétiens et musulmans

La citation biblique choisie pour le voyage du pape en terre irakienne est celle tirée de l'Évangile de Saint Mathieu : "Vous êtes tous frères". C'est ce message que la pape François veut incarner afin de donner un nouveau souffle aux relations entre chrétiens et musulmans pour qu'ensemble ils puissent se reconstruire.

 Dans la lignée de son voyage à Abu Dhabi, en 2019, le pape continuera en Irak à promouvoir le dialogue interreligieux comme l'explique le Père Olivier Poquillon, en charge de la reconstruction du couvent dominicain de Mossoul, pour qui il est primordial de rebâtir la confiance entre chrétiens et musulmans.  

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don