Accueil
" La lèpre le quitta et il fut purifié " (Mc 1, 40-45)
Partager

" La lèpre le quitta et il fut purifié " (Mc 1, 40-45)

Un article rédigé par Soeur Catherine de Coster (59912) - RCF, le 11 janvier 2024  -  Modifié le 11 janvier 2024
Prière du matin " La lèpre le quitta et il fut purifié " (Mc 1, 40-45)

" La lèpre le quitta et il fut purifié "

Méditation de l'évangile (Mc 1, 40-45) par Soeur Catherine de Coster

Chant final : " Viens me guérir " par Jeremy mattina

michal-galezewski-UNSPLASH michal-galezewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
    un lépreux vint auprès de Jésus ;
il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit :
« Si tu le veux, tu peux me purifier. »
    Saisi de compassion, Jésus étendit la main,
le toucha et lui dit :
« Je le veux, sois purifié. »
    À l’instant même, la lèpre le quitta
et il fut purifié.
    Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt
    en lui disant :
« Attention, ne dis rien à personne,
mais va te montrer au prêtre,
et donne pour ta purification
ce que Moïse a prescrit dans la Loi :
cela sera pour les gens un témoignage. »

    Une fois parti,
cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle,
de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville,
mais restait à l’écart, dans des endroits déserts.
De partout cependant on venait à lui.

Source : AELF

Méditation  Sœur Catherine de Coster

Un lépreux vient à Jésus, s’agenouille et le supplie : Si tu veux, tu peux me guérir. Comment ce lépreux vient-il intercepter Jésus, le forçant à conformer sa volonté à la sienne ? N’est-ce pas le monde à l’envers ?

Cet homme doit être au fond du puits de la désolation et de l’impuissance pour oser braver les lois de l’impureté, oublier le souci de son apparence qui le désole et le rejette à l’écart de toute humanité.

Car la lèpre n’est pas seulement une maladie, elle est surtout un mal social. On dit des murs qu’ils sont lépreux, des prisons ou de certains hôpitaux qu’ils sont lépreux, des immeubles de certaines banlieues qu’ils sont lépreux … tout ce qui est lépreux est placé au ban de la société, interdit de séjour, on s’en écarte, on ne veut pas le voir.

Coupé de la vie sociale, coupé du reste du monde, le lépreux ne peut que survivre. Les lèpres de notre monde sont nombreuses et nous sommes si prompts à les cacher à nos regards.

Jésus lui, au contraire, se laisse toucher par cet homme au visage ravagé qui récapitule en lui l’humanité défigurée, il l’écoute, et pris aux entrailles répond à sa requête. Comme par provocation, il touche cet homme impur selon la loi. Il aurait pu le guérir simplement par une parole comme il l’a fait pour chasser le démon de l’homme dans la synagogue. Mais il choisit le geste le plus fou, TOUCHER, et ce faisant, il prend sur lui l’impureté de cet homme !

Dans un admirable échange, Dieu en Jésus rend la santé et la vie à l’humanité et c’est lui qui devient interdit de séjour, mis au ban de la société, pestiféré : « Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais il se tenait dehors, dans des lieux déserts » …

De nos jours, Jésus continue d’être rejeté, mis au ban de la société en tous les frères et sœurs chrétiens bafoués, maltraités, assassinés dans de nombreuses régions du monde. Ils sont considérés comme des lépreux dans leur peuple. Que notre prière nous tourne vers eux, et si nous avons la chance de ne pas être considérés comme lépreux à cause de notre foi, proclamons-la, haut et fort, au nom de tous ceux qui sont réduits au silence.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don