Accueil
La confiance dans la Bible
Partager

La confiance dans la Bible

RCF,  -  Modifié le 26 juin 2021
B comme Bible La confiance dans la Bible
La confiance est la grande affaire de l’aventure spirituelle. On peut lire toute la Bible comme un récit où Dieu enseigne à l'homme la confiance.
podcast image par défaut

Confiance et foi vont de pair. Étymologiquement, en effet, le mot "confiance" signifie foi en quelque chose ou en quelqu'un. Accorder sa confiance à l'autre, le plus souvent on le désire. Mais pris que nous sommes dans une ère de soupçon, par précaution il nous arrive de céder à la méfiance. Pour Patrick Laudet, justement, la Bible est une histoire de restauration de la confiance, où Dieu rééduque l'homme. Il vient de publier "Ce que dit la Bible sur la confiance" (éd. Nouvelle Cité).
 

"Quand on n'est plus dans ce climat de confiance, Dieu devient un juge, devient quelqu'un de menaçant"

 

La perte du paradis ou la perte de la confiance

"Dieu nous a créés substantiellement en état de confiance." Dans le Livre de la Genèse, le premier péché d'Adam et Ève est précisément de manquer de confiance, ils rompent le lien de confiance qui les unit à Dieu. La première parole que Dieu adresse à l'homme après la chute: "Où es- tu?" (Gn 3, 9). Comme si Dieu cherchait à "relocaliser" Adam dans une relation de confiance.
 

On ne peut vivre sans confiance

"La confiance, explique le diacre, c'est l'ADN même de notre humanité." Car l'homme est créé pour la relation. Dès lors, la Bible nous enseigne que l'homme n'a de cesse de chercher le lien de confiance car il ne peut vivre sans. Confiance en soi, en l'autre, en Dieu. L'aventure spirituelle c'est de chercher inlassablement la confiance. "Quand on n'est plus dans ce climat de confiance, Dieu devient un juge, devient quelqu'un de menaçant." On ne voit plus le regard de miséricorde du père.

 



 

La confiance est au cœur de la Bible

La Bible c'est le grand récit de notre humanité, où les confiants et les éprouvés de la confiance sont nombreux. Chaque figure biblique nous montre une manière particulière de vivre cette confiance. Abraham est le père des confiants, il est d'une docilité douce alors que Moïse se montre plus difficile à la confiance. Jonas, quant à lui, nous apprend que la confiance que l'on redonne, que l'on rétablit, est la confiance la plus forte. Ce que Dieu fait constamment.

 

Émission enregistrée en mai 2017

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don