Accueil
"Joseph fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit" (Mt 1, 16.18-21.24a)
Partager

"Joseph fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit" (Mt 1, 16.18-21.24a)

Un article rédigé par Pasteur Jean-Pierre Sternberger (50973) - RCF, le 19 mars 2022  -  Modifié le 19 mars 2022
Prière du matin "Joseph fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit" (Mt 1, 16.18-21.24a)

"Joseph fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit"

Méditation de l'évangile (Mt 1, 16.18-21.24a) par le pasteur Jean Pierre Sternberger

Chant final: "Nous t'honorons, glorieux saint Joseph" par la communauté de l'Emmanuel

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie,
de laquelle fut engendré Jésus,
que l’on appelle Christ.

    Or, voici comment fut engendré Jésus Christ :
Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ;
avant qu’ils aient habité ensemble,
elle fut enceinte
par l’action de l’Esprit Saint.
    Joseph, son époux, qui était un homme juste,
et ne voulait pas la dénoncer publiquement,
décida de la renvoyer en secret.
    Comme il avait formé ce projet,
voici que l’ange du Seigneur
lui apparut en songe et lui dit :
« Joseph, fils de David,
ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse,
puisque l’enfant qui est engendré en elle
vient de l’Esprit Saint ;
    elle enfantera un fils,
et tu lui donneras le nom de Jésus
(c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve),
car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

    Quand Joseph se réveilla,
il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit.

 

Source : AELF

Méditation Pasteur J.P. Sternberger

Nous avons entendu dans l’évangile de Matthieu l’histoire bien connue de la naissance de Jésus, mais cette fois du point de vue de l’homme, de celui qui sera pris pour le père de l’enfant sans en avoir été le géniteur. Il est appelé pour être père, papa. Il va bercer, laver, soigner, vêtir, réchauffer, endormir, et puis encore nourrir, embrasser, voir grandir, consoler, diriger, gronder, punir peut-être, et de nouveau consoler, et de nouveau endormir, et enseigner, et corriger, et applaudir, et diriger, et corriger, refaire, redire, remontrer, réécouter, retrouver, relever…

C’est le début de l’histoire de Jésus et de Joseph, quand un envoyé de Dieu vient de nuit se glisser dans un rêve et suggérer à Joseph de prendre Marie avec lui et d’appeler son enfant du nom de Jésus, même si d’autres l’appelleront Emmanuel en pensant qu’avec lui, Dieu est avec nous.

Et en relisant cette histoire de la venue de Jésus parmi les humains, j’ai eu envi de partager avec vous ces mots inspirés d’une prière venue du Québec

                                    Je te salue Joseph,

toi qui rêvait des anges

Jésus a grandi sous tes yeux,

Tu es béni entre tous les hommes,

Et l’Enfant divin de ta virginale épouse est béni.

Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,

Si tu penses à nous dans nos soucis,

nous penserons à toi quand il faudra prendre position

et assumer nos engagements.

 

Seigneur donne-nous alors aussi le courage et la joie d’être parent.

Amen

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don