Accueil
Jésus, "une lumineuse compassion humaine"
Partager

Jésus, "une lumineuse compassion humaine"

RCF,  -  Modifié le 30 juin 2021
En Toutes Lettres Jésus, une lumineuse compassion humaine
Il n'est pas toujours facile de dire pourquoi on croit. Si François Taillandier n'a jamais caché sa foi, cette fois il livre le pourquoi de son attachement au Christ. Par Christophe Henning
podcast image par défaut

Il a l'habitude de raconter des histoires puisque François Taillandier est romancier. Alors pourquoi ce livre, "Jésus" (éd. Perrin), qu'il vient de publier? "Je n'aurais jamais envisagé d'écrire un livre sur Jésus si mon éditeur ne me l'avait proposé." Et si son éditeur le lui a proposé, c'est que, chroniqueur aussi bien pour L'Humanité que Famille chrétienne, François Taillandier s'affirme volontiers catholique. Il a signé avec son complice Jean-Marc Bastière, "Ce n'est pas la pire des religions" (éd. Stock, 2009). Aujourd'hui ce sont les confidences d'un croyant qu'il confie, ses questionnements à la lecture des textes, et la vision aimante d'un Christ profondément humain.
 

"Je suis chrétien. Je ne me prive pas d'interroger les textes."

 

Comment Jésus est-il parvenu jusqu'à nous?

François Taillandier a reçu une éducation catholique mais pour s'atteler à son "Jésus", il lui a fallu relire les textes. Et sans cesse se laisser interpeller. Il signe "le livre d'un chrétien, mais qui ne se prive pas d'interroger la transmission". "Que m'a-t-on appris?" se demande-t-il au fond. Qu'ont voulu nous dire les auteures de la Bible? Une démarche de foi puisque "les évangélistes", s'intéressent au message de Jésus sans chercher à le placer dans un contexte. "Ils ne sont pas des historiens ni des journalistes et ce qu'ils ont à dire est tellement fort qu'ils ne cherchent pas à le démontrer."
 

"Jésus n'est pas un penseur. C'est une présence. En lisant les Evangiles, nous pouvons nous figurer sur les chemins, sur la rive du lac, dans la foule d'un marché, devant une synagogue, sur le seuil d'une maison amie, cet homme pauvre et ardent, grave, parfois ombrageux, porteur d'une inconnaissable énergie intérieure et dont émane une tendresse active, une lumineuse compassion humaine."
FRANÇOIS TAILLANDIER

 

Jésus, profondément humain

Dans les Evangiles, le Christ se montre préoccupé des tracas de notre vie concrète. "Il partage nos besoins les plus essentiels." Le lecteur de la Bible est touché par le nombre de fois à où Jésus a le souci de donner à boire, à manger, de guérir. Il est au plus près de l'humain, "cela fait partie de la grandeur de l'Evangile".

Le Jésus de la résurrection, quand il faut croire

"Un moment donné Jésus nous demande de passer à autre chose." Pour François Taillandier, il s'agit finalement de suivre ou non le Christ, c'est-à-dire de croire ou ne pas croire. "Ce n'est pas le Jésus facile que l'on nous présente ici et là." La démarche de questionnement de François Taillandier est un acte de foi. Il livre volontiers son texte en pâture aux exégètes et aux théologiens. Et ne demande pas mieux que d'être "interpellé par ses lecteurs".
 

 

Ancien président de la société des auteurs et des gens de lettres, François Taillandier est l'auteur d'une trentaine de romans ou essais. Il a reçu notamment le prix Roger-Nimier (pour "Les Nuits Racine", (éd. De Fallois, 1992), le Prix Jean-Freustié (pour "Les Clandestins", 1990) et le Grand prix du roman de l’Académie française (pour "Anielka", éd. Stock, 1999). Il a également publié chez Stock "L’Écriture du monde" (2013), "La Croix et le Croissant" (2014) et "Solstice" (2015): une trilogie consacrée à la fin de l’Antiquité et au début du Moyen Âge, saluée par la presse comme une exceptionnelle réussite dans le domaine du roman historique.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don