Accueil
Jean-Baptiste Roy : de la grande distribution au sacerdoce
Partager

Jean-Baptiste Roy : de la grande distribution au sacerdoce

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 19 décembre 2023  -  Modifié le 19 décembre 2023
Carrefour Catholique Jean-Baptiste Roy : de la grande distribution au sacerdoce

Jean-Baptiste Roy est arrivé à Marseille, il y a trois mois et  travaille comme aumônier  au collège Saint Mauront dans un quartier populaire de Marseille.

Il sera ordonné prêtre pour les jésuites le 6 janvier, à la cathédrale de la Major, avec deux autres jésuites, Olivier Dewavrin et David Krol.


Rencontre avec Jean-Baptiste Roy dans “carrefour catholique”.
 

©Jean-Baptiste Roy ©Jean-Baptiste Roy

"C’est bien, vous croyez en Dieu!”. Voici une des réactions que recueille Jean-Baptiste Roy, de la part de collègues de travail de confession musulmane, à l'annonce de son souhait de devenir prêtre. Il a alors 27 ans et est le patron d’un supermarché à Paris. Touché, il se rappelle, “c’est une des plus belles réactions que j’ai reçues car c’est la plus juste!”.

 

Il s'apprête à être ordonné dans quelques jours à la cathédrale de la Major à Marseille, près de dix ans après l’appel qu’il a ressenti, un jour de septembre 2012, dans un square de la capitale. 
S’il est issu d’une famille chrétienne pratiquante et a fait du scoutisme pendant quinze ans, il “n’a pas encore vécu sérieusement cette relation au Christ” avant cet appel. 
Il se met alors à cultiver plus intensément sa vie intérieure, enrichie par les rencontres, accompagnements et soutien de proches et d’amis. Un environnement favorable au discernement. Après un été sur les chemins de Saint Jacques, la vocation de prêtre se dessine de plus en plus clairement.


“Célibat ne rime pas avec isolement ou solitude forcée”

 


Il décide de rejoindre la communauté jésuite après avoir découvert les “exercices spirituels” lors d'une retraite dans un de leurs centres. “J’y ai découvert un langage pour prier et pour parler à Dieu que je cherchais depuis toujours", précise-t-il. Les Jésuites représentent pour lui “une grande ouverture au monde”.

 

La radicalité de la vie religieuse et le choix du célibat ne lui font pas peur. “Célibat ne rime pas avec isolement ou solitude forcée”, explique Jean-Baptiste Roy qui décrit le partage qui se vit au niveau communautaire comme dans le travail. 


Arrivé à Marseille en septembre 2023, il est aumônier à l’école et au collège Saint Mauront et s’occupe des cours de formation humaine et religieuse. Il apprécie beaucoup le contact avec les enfants et les adolescents. Renoncer à avoir des enfants est certes difficile mais est aussi “un appel à vivre la paternité et la fécondité qui sont en lui, d’une autre manière”.

A quelques jours de son ordination, Jean-Baptiste Roy, accompagné par de nombreux témoignages d’amitié et de sympathie, ressent beaucoup de paix et de sérénité et aussi une grande liberté.

Rendez-vous le samedi 6 janvier 2024 à 16h à la Cathédrale de la Major, en présence du Cardinal Jean-Marc Aveline.


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don