Accueil
"Ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. Les ..." (Mt 17, 22-27)
Partager

"Ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. Les ..." (Mt 17, 22-27)

Un article rédigé par Antoni Sébastien (Père) (57489) - RCF, le 8 août 2022  -  Modifié le 8 août 2022
Prière du matin "Ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera..." (Mt 17, 22-27)

"Ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. Les fils sont libres de l’impôt"

Méditation de l'évangile (Mt 17, 22-27) par le père Sébastien Antoni

Chant final: "Alléluia, Jésus le Christ est ressucité" par la Communauté du Chemin Neuf

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    comme Jésus et les disciples étaient réunis en Galilée,
il leur dit :
« Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes ;
    ils le tueront
et, le troisième jour, il ressuscitera. »
Et ils furent profondément attristés.
    Comme ils arrivaient à Capharnaüm,
ceux qui perçoivent la redevance des deux drachmes pour le Temple
vinrent trouver Pierre et lui dirent :
« Votre maître paye bien les deux drachmes, n’est-ce pas ? »
    Il répondit :
« Oui. »
Quand Pierre entra dans la maison,
Jésus prit la parole le premier :
« Simon, quel est ton avis ?
Les rois de la terre,
de qui perçoivent-ils les taxes ou l’impôt ?
De leurs fils, ou des autres personnes ? »
    Pierre lui répondit :
« Des autres. »
Et Jésus reprit :
« Donc, les fils sont libres.
    Mais, pour ne pas scandaliser les gens,
va donc jusqu’à la mer,
jette l’hameçon,
et saisis le premier poisson qui mordra ;
ouvre-lui la bouche,
et tu y trouveras une pièce de quatre drachmes.
Prends-la, tu la donneras pour moi et pour toi. »

Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni

A quelques semaines de septembre où les impôts se rappelleront à notre bon souvenir, quel texte étrange… Même si le temps des vacances le permet, ne partons pas au bord des lacs et des rivières de nos vacances pour lancer nos lignes et nos hameçons en espérant y trouver le montant à verser au service des impôts. Mais alors à quoi sert cet évangile ? Que nous apprend-il ? Le paiement de l'impôt était l'un des signes auxquels on reconnaissait un juif pratiquant fidèle aux traditions de son peuple. Et Jésus y avait toujours correspondu, comme Pierre l'a répondu sans hésitation aux préposés des impôts. Jésus n'est obligé à rien. Mais comme il ne veut pas que son attitude soit mal comprise, qu'elle étonne les gens et les empêche d'entendre son message, Jésus comme tout bon juif, acquitte l'impôt. Et voilà le cœur du passage… ne pas choquer par provocation pour aiguiser la colère de ceux qui nous entourent ! Ne pas déstabiliser… cela suppose de bien les connaître, d'avoir grandi en confiance et de renoncer à actionner les leviers de provocation avec lesquels nous aimons parfois jouer, pour piquer au vif ou pire encore se venger… Mais il y a peut-être un autre enseignement plus subtil encore lancer au chef des apôtres, à ses successeurs, aux évêques et à leurs collaborateurs aussi… Cher Pierre semble dire Jésus, et ajouter pourquoi pas cher Sébastien, mon prénom, et ceux de tous vos prêtres… Pierre, semble donc dire Jésus : fais les gestes qui sont normaux : c'est normal d'avoir quelques sous pour payer ce que les autres paient ; redeviens pêcheur pendant quelques minutes, gagne ta vie un moment comme tout le monde la gagne, pour que les autres te sentent vraiment l'un des leurs…. Plein d’humour, bien sûr… mais à bon entendeur… le Salut s’annonce… aussi, ainsi !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don