Accueil
« Ils cherchaient à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains » (Jn 10, 31-42)
Partager

« Ils cherchaient à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains » (Jn 10, 31-42)

Un article rédigé par Soeur Catherine de Coster (59912) - RCF, le 20 mars 2024  -  Modifié le 21 mars 2024
La Prière du matin · RCF Savoie « Ils cherchaient à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains » (Jn 10, 31-42)

« Ils cherchaient à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains » (Jn 10, 31-42)

 

Méditation par Sœur Catherine de Coster

 

Chant Final : "Viens en moi" de la Communauté du Chemin Neuf

alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
         de nouveau, des Juifs prirent des pierres
pour lapider Jésus.
          Celui-ci reprit la parole :
« J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes
qui viennent du Père.
Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? »
          Ils lui répondirent :
« Ce n’est pas pour une œuvre bonne
que nous voulons te lapider,
mais c’est pour un blasphème :
tu n’es qu’un homme,
et tu te fais Dieu. »
          Jésus leur répliqua :
« N’est-il pas écrit dans votre Loi :
J’ai dit : Vous êtes des dieux ?
                   Elle les appelle donc des dieux,
ceux à qui la parole de Dieu s’adressait,
et l’Écriture ne peut pas être abolie.
                  Or, celui que le Père a consacré
et envoyé dans le monde,
vous lui dites : “Tu blasphèmes”,
parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”.
                   Si je ne fais pas les œuvres de mon Père,
continuez à ne pas me croire.
                   Mais si je les fais,
même si vous ne me croyez pas,
croyez les œuvres.
Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus,
que le Père est en moi,
et moi dans le Père. »
          Eux cherchaient de nouveau à l’arrêter,
mais il échappa à leurs mains.

          Il repartit de l’autre côté du Jourdain,
à l’endroit où, au début, Jean baptisait ;
et il y demeura.
          Beaucoup vinrent à lui en déclarant :
« Jean n’a pas accompli de signe ;
mais tout ce que Jean a dit de celui-ci
était vrai. »
          Et là, beaucoup crurent en lui.

Source : AELF

Méditation   Sœur Catherine de Coster

Bientôt nous entrerons dans la grande semaine et déjà, tout est achevé ! La Parole de Jésus, mal entendue, est frappée de mort avant le moment ultime de sa Passion.

« Quand bien même vous refuseriez de me croire, croyez mes œuvres » !

Les œuvres de Jésus ne sont pas une preuve, et elles n’obligent pas à croire qu’il est le Fils de Dieu. Peut-être cependant sont-elles une porte d’entrée pour notre foi ... Patiemment, Jésus transforme nos surdités en chemin de délivrance. Sa parole humiliée, lapidée, frappée de mort nous appelle : Si vous êtes sourds à mes paroles, ouvrez les yeux, croyez les œuvres ... 

Croire … ce n’est pas affirmer des dogmes, mais adhérer à la personne de Jésus, Le suivre, L’aimer ...

Si nous l’aimons et le suivons, si nous mettons toute notre vie dans ses pas et lui devenons semblable, peut-être alors entrerons-nous un peu dans le mystère de son identité, lui qui « est passé en faisant le bien » ! Peut-être alors nous sera-t-il donné de comprendre, avec l’intelligence du cœur, ce que signifie qu’il est le Fils de Dieu et comment il est Fils du Père ... « Lui, de condition divine, n’a pas retenu comme une proie à saisir, le rang qui l’égalait à Dieu. Mais devenu semblable aux hommes, il s’est fait l’esclave de tous ».

Le Signe de la Croix, accomplissement et œuvre ultime de Jésus, s’inscrit sur la trame de toute violence, comme la clé de toutes ses œuvres. Jésus s’efface et se tait pour que nos yeux s’ouvrent à l’œuvre créatrice.

Par sa croix victorieuse, Jésus nous montre le chemin unique de la dignité de l’homme créé à l’image et à la ressemblance de Dieu ... Il nous appelle à faire « non-violence » jusqu’à l’extrême. Nous n’avons pas d’autre chemin que celui de l’amour donné jusque dans la mort, pour devenir des fils dans le Fils unique.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

La Prière du matin · RCF Savoie
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
La Prière du matin · RCF Savoie

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don