Accueil
"Il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ" (Mt 13, 44-46)
Partager

"Il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ" (Mt 13, 44-46)

Un article rédigé par Jean-Marie Petitclerc - RCF, le 2 août 2023  -  Modifié le 8 août 2023
Prière du matin "Il va vendre tout ce qu'il possède, et il achète ce champ" (Mt 13, 44-46)

"Il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ"

 

Méditation de l'évangile (Mt 13, 44-46) par le père Jean Marie Petitclerc

 

Chant final: "Là ou est ton trésor" par la chorale de jeunes de la Mission Timothée

benny-jackson-UNSPLASH benny-jackson-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à la foule ces paraboles :
    « Le royaume des Cieux est comparable
à un trésor caché dans un champ ;
l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau.
Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède,
et il achète ce champ.

    Ou encore :
Le royaume des Cieux est comparable
à un négociant qui recherche des perles fines.
    Ayant trouvé une perle de grande valeur,
il va vendre tout ce qu’il possède,
et il achète la perle.

Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

             Voici donc que, suite à une bizarrerie du calendrier liturgique de la semaine qui croise celui du dimanche, je suis amené ce matin à commenter un extrait d’évangile sur lequel je me suis déjà arrêté dimanche dernier.

            Une invitation peut être à poursuivre notre recherche de trésor … et n’oublions pas que là où est notre trésor, là est notre cœur. Notre cœur penchera toujours du côté de ce que nous considérons comme le plus important : l’argent ? le pouvoir ? l’autorité ? … ou bien le service ? …

            Et nous sommes également invités, comme le négociant de la parabole, à partir à la recherche de la perle fine. Mais savez-vous comment l’huitre fabrique une perle ? Un grain de sable pénètre entre les deux coquilles et blesse l’huître au-dedans d’elle-même. Alors voici qu’elle mobilise tous ses systèmes de défense pour lutter contre la blessure … et c’est de ce combat que va naître la perle … Oui, celle-ci, en fait, est issue de la blessure.

            Nous voici donc invités, comme le souligne Marie Jo Thiel dans son dernier ouvrage, à considérer nos vulnérabilités comme un trésor. C’est l’acceptation de nos propres faiblesses et limites qui constitue un atout pour la rencontre de l’autre et de ses fragilités. Comme le chante Léonard Cohen dans une célèbre chanson, n’est-ce pas la fêlure du vase qui fait passer la lumière ?

            Accueillir l’autre avec ses failles et ses faiblesses nécessite de reconnaître ses propres fragilités, plutôt que, comme trop souvent nous avons tendance à le faire, à vouloir les masquer, voire les nier. C’est par ce chemin que passe la découverte du trésor caché en chacun d’entre nous !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don