Accueil
"Il faut que le Fils de l’homme soit élevé" (Jn 3, 13-17)
Partager

"Il faut que le Fils de l’homme soit élevé" (Jn 3, 13-17)

Un article rédigé par Pasteur Nicole Fabre (50629) - RCF, le 14 septembre 2023  -  Modifié le 14 septembre 2023
Prière du matin "Il faut que le Fils de l’homme soit élevé" (Jn 3, 13-17)

"Il faut que le Fils de l’homme soit élevé"

 

Méditation de l'évangile (Jn 3, 13-17) par la pasteur Nicole Fabre

 

Chant final: "Dieu a tant aimé" par Hillsong En Français

michal-galezewski-UNSPLASH michal-galezewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à Nicodème :
    « Nul n’est monté au ciel
sinon celui qui est descendu du ciel,
le Fils de l’homme.
    De même que le serpent de bronze
fut élevé par Moïse dans le désert,
ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé,
    afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle.
    Car Dieu a tellement aimé le monde
qu’il a donné son Fils unique,
afin que quiconque croit en lui ne se perde pas,
mais obtienne la vie éternelle.
    Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde,
non pas pour juger le monde,
mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

Source : AELF

Méditation Pasteur Nicole Fabre

Nicodème avait une vraie soif : entrer dans le Royaume, voir comme Dieu voit, agir comme il agit, devenir un intime de ce Dieu tant aimé. « Nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel » lui dit Jésus. Pour monter au ciel, il faut apprendre à descendre. Le Fils de l’homme, Lui est descendu. Il n’a pas voulu garder jalousement son rang qui le faisait l’égal de Dieu, comme le dit l’hymne aux Philippiens. Il s’est fait serviteur. Il est devenu homme jusqu’à donner sa vie, le seul moment où il sera élevé, nous rappelle le texte. Oui, Dieu se fait proche. Ce n’est pas à nous de « monter » vers lui. Il ne veut pas juger le monde. Il l’aime, au point se donner lui-même à lui. On comprend alors que, peu avant, Jésus ait parlé de nouvelle naissance. Ce qu’il révèle là est à rebours de tellement de nos mouvements intérieurs, à rebours de tellement de nos engagements…

Et si nous apprenions à écouter profondément le seul qui a fait ce chemin jusqu’au bout, confiant dans cet amour indéfectible de Dieu pour le monde. Sans doute nous faut-il naître sans cesse de l’Esprit pour être sauvés et devenir, à notre tour, serviteurs.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don