Accueil
"Heureux les pauvres de cœur" (Mt 5, 1-12a)
Partager

"Heureux les pauvres de cœur" (Mt 5, 1-12a)

Un article rédigé par Pasteur Nicole Fabre (50629) - RCF, le 29 janvier 2023  -  Modifié le 29 janvier 2023
Prière du matin "Heureux les pauvres de cœur" (Mt 5, 1-12a)

"Heureux les pauvres de cœur"

Méditation de l'évangile (Mt 5, 1-12a) par la pasteur Nicole Fabre

Chant final: "Les béatitudes" par l'Ensemble harmonie géorgienne

benny-jackson-UNSPLASH benny-jackson-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    voyant les foules,
Jésus gravit la montagne.
Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui.
    Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait.
Il disait :
    « Heureux les pauvres de cœur,
car le royaume des Cieux est à eux.
    Heureux ceux qui pleurent,
car ils seront consolés.
    Heureux les doux,
car ils recevront la terre en héritage.
    Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice,
car ils seront rassasiés.
    Heureux les miséricordieux,
car ils obtiendront miséricorde.
    Heureux les cœurs purs,
car ils verront Dieu.
    Heureux les artisans de paix,
car ils seront appelés fils de Dieu.
    Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice,
car le royaume des Cieux est à eux.
    Heureux êtes-vous si l’on vous insulte,
si l’on vous persécute
et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous,
à cause de moi.
    Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse,
car votre récompense est grande dans les cieux ! »

Source : AELF

Méditation Pasteur Nicole FABRE

Les foules sont là. Les disciples s’approchent. La parole de Jésus s’élève et s’adresse d’abord à eux qui sont autour de lui. C’est un enseignement nous dit le texte. Et nous pouvons l’entendre comme une parole qui transforme, nous apprend à changer de regard. Heureux ceux et celles qui apprennent à regarder selon l’Esprit, selon cette présence du Dieu qui se donne. Car celui qui parle, Jésus, est le sacrement de cette présence de Dieu avec eux. Son regard se pose sur toutes les frustrations qui peuvent user, sur les pleurs profonds, les aspirations à la justice, à la miséricorde, à la paix. Le regard de Jésus sait les voir sans se détourner. Il nous apprend à les regarder avec lui, sans se détourner. Mais au cœur de toutes ces blessures, de tous ces vides parfois, ces cris silencieux, il y reconnait la vérité d’un appel vers Celui qui est là pour guérir, pour consoler, pour compatir, pour faire miséricorde, pour faire justice. Car le Royaume des cieux est à eux. La pudeur ne dit pas Dieu est à eux, en eux, avec eux, mais le Royaume des cieux. C’est ainsi que dans la tradition juive d’alors, celle de Matthieu, on respecte Celui qu’on ne peut nommer, tellement il nous surprend toujours.

Jésus, merci pour cet enseignement, cet apprentissage. Donne-nous d’écouter l’Esprit, de lui donner sa place, et d’entrer dans ce regard qui ouvre à la joie et à l’action, toutes deux solidaires.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don