Accueil
"Hérode envoya décapiter Jean dans la prison ..." (Mt 14, 1-12)
Partager

"Hérode envoya décapiter Jean dans la prison ..." (Mt 14, 1-12)

Un article rédigé par Jean-Marie Petitclerc (50913) - RCF, le 5 août 2023  -  Modifié le 5 août 2023

"Hérode envoya décapiter Jean dans la prison. Les disciples de Jean allèrent l’annoncer à Jésus"

 

Méditation de l'évangile (Mt 14, 1-12) par le père Jean Marie Petitclerc

 

Chant final: "Les merveilles de ta grâce" par le groupe Praise

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Hérode, qui était au pouvoir en Galilée,
apprit la renommée de Jésus
    et dit à ses serviteurs :
« Celui-là, c’est Jean le Baptiste,
il est ressuscité d’entre les morts,
et voilà pourquoi des miracles se réalisent par lui. »
    Car Hérode avait fait arrêter Jean,
l’avait fait enchaîner et mettre en prison.
C’était à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe.
    En effet, Jean lui avait dit :
« Tu n’as pas le droit de l’avoir pour femme. »
    Hérode cherchait à le faire mourir,
mais il eut peur de la foule
qui le tenait pour un prophète.

    Lorsque arriva l’anniversaire d’Hérode,
la fille d’Hérodiade dansa au milieu des convives,
et elle plut à Hérode.
    Alors il s’engagea par serment
à lui donner ce qu’elle demanderait.
    Poussée par sa mère, elle dit :
« Donne-moi ici, sur un plat,
la tête de Jean le Baptiste. »
    Le roi fut contrarié ;
mais à cause de son serment et des convives,
il commanda de la lui donner.
    Il envoya décapiter Jean dans la prison.
    La tête de celui-ci fut apportée sur un plat
et donnée à la jeune fille,
qui l’apporta à sa mère.
    Les disciples de Jean arrivèrent pour prendre son corps,
qu’ils ensevelirent ;
puis ils allèrent l’annoncer à Jésus.

Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

              Dans la pratique de mon métier d’éducateur spécialisé, il m’est arrivé bien souvent de visiter des jeunes en prison, suite à des faits d’agression. Je pense en particulier à Didier, un jeune que je connaissais bien car, adolescent, il avait participé à plusieurs séjours de vacances avec moi. Alors je m’étonnais de sa présence en milieu carcéral. Plein de remords et de regrets, il m’avouait que s’il avait participé au tabassage de la victime, c’est parce qu’il ne voulait pas paraître faible aux yeux des deux autres. Combien d’adolescents commettent des actes délictueux sous la pression du groupe, pour sauver ce qu’ils considèrent être leur honneur !

              Vouloir exister sous le regard des autres constitue bien souvent un facteur important d’entrée d’un adolescent dans la délinquance…

              Dans cette page d’évangile que nous venons d’entendre, Matthieu nous raconte comment Hérode est pris dans l’engrenage des évènements. Une jolie danse de la fille d’Hérodiade, une promesse inconsidérée : « Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai. », et l’impossibilité pour lui de faire marche arrière face aux convives qui avaient entendu son serment. Alors il fit décapiter Jean le Baptiste. Son honneur était sauf … et voici le prophète pour lequel Jésus avait une grande estime, assassiné !

              Cette bien triste histoire doit nous faire réfléchir. Ne nous arrive-t-il pas, à la manière des adolescents, à la manière d’Hérode, de prononcer parfois des mots, de poser des actes, sans qu’ils correspondent vraiment à notre ressenti intérieur, mais parce qu’ils nous permettent d’exister sous le regard des autres. Demandons aujourd’hui à l’Esprit Saint de savoir résister à la pression de l’environnement pour être capables de rester toujours fidèles à l’Évangile !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don