Accueil
Généalogie de Jésus Christ, fils d’Adam, fils de Dieu (Lc 3, 23-38)
Partager

Généalogie de Jésus Christ, fils d’Adam, fils de Dieu (Lc 3, 23-38)

Un article rédigé par Jean-Marie Petitclerc (50913) - RCF, le 6 janvier 2024  -  Modifié le 6 janvier 2024
Prière du matin Généalogie de Jésus Christ, fils d’Adam, fils de Dieu (Lc 3, 23-38)

Généalogie de Jésus Christ, fils d’Adam, fils de Dieu

Méditation de l'évangile (Lc 3, 23-38) par le Père Jean-Marie Petitclerc

Chant final : " Aujourd'hui le ciel s'est penché " par Emmanuel

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

   Quand il commença, Jésus avait environ trente ans ;
il était, à ce que l’on pensait, fils de Joseph, fils d’Éli,
    fils de Matthate, fils de Lévi,
fils de Melki, fils de Jannaï, fils de Joseph,
    fils de Mattathias, fils d’Amos,
fils de Nahoum, fils de Hesli, fils de Naggaï,
    fils de Maath, fils de Mattathias,
fils de Séméine, fils de Josek, fils de Joda,
    fils de Joanane, fils de Résa,
fils de Zorobabel, fils de Salathiel, fils de Néri,
    fils de Melki, fils d’Addi,
fils de Kosam, fils d’Elmadam, fils d’Er,
    fils de Jésus, fils d’Éliézer,
fils de Jorim, fils de Matthate, fils de Lévi,
    fils de Syméon, fils de Juda,
fils de Joseph, fils de Jonam, fils d’Éliakim,
    fils de Méléa, fils de Menna,
fils de Mattatha, fils de Natham,
fils de David,
    fils de Jessé, fils de Jobed, fils de Booz,
fils de Sala, fils de Naassone,
    fils d’Aminadab, fils d’Admine, fils d’Arni,
fils d’Esrom, fils de Pharès, fils de Juda,
    fils de Jacob, fils d’Isaac,
fils d’Abraham, fils de Thara, fils de Nakor,
    fils de Sérouk, fils de Ragaou,
fils de Phalek, fils d’Éber, fils de Sala,
    fils de Kaïnam, fils d’Arphaxad,
fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamek,
    fils de Mathusalem, fils de Hénok,
fils de Jareth, fils de Maléléel, fils de Kaïnam,
    fils d’Énos, fils de Seth,
fils d’Adam,
fils de Dieu.

Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc    

            À l’heure des écrans, où l’information diffusée sur les chaines continues d’information ou sur les réseaux sociaux font rimer actualité et instantané, à l’heure du numérique qui voit le primat de l’instant sur la durée, beaucoup de nos contemporains prennent  du temps pour retracer leur arbre généalogique, pressentant comme important de savoir d’où l’on vient. Les clubs « généalogie » fleurissent ici ou là.

            Ceci n’a pas échappé à Luc, qui, après nous avoir raconté l’enfance de Jésus, sent le besoin, au moment où dans son récit, Jésus atteint l’âge de trente ans, de nous communiquer son arbre généalogique.

            C’est important à ce stade du récit, car nous pourrions être tentés, à la lecture des évènements merveilleux qui ont entouré l’enfance de Jésus, de considérer ce dernier comme un extra-terrestre, tout droit venu du ciel. Aussi, en insistant sur sa ligne généalogique, veut-il nous faire comprendre que Jésus est véritablement homme, en s’inscrivant dans l’histoire.

            Que penser de cette longue liste où sont présents des personnages mythiques (Adam, Noé) et des personnages historiques (Abraham, Isaac, Jacob) ; des petites gens tels Joseph, un humble charpentier, et des rois tel David, fils de Jessé. Et si l’on détaillait cette liste – ce dont je n’ai malheureusement pas le temps dans ce bref commentaire – on verrait se cotoyer des personnages à la vie exceptionnelle et d’autres à la vie scandaleuse.  Luc tient à nous montrer que Jésus s’inscrit dans cette lignée, où se côtoient célébrités et petites gens, bons et méchants.

            Mais il ne s’agirait pas de vouloir réduire Jésus à son inscription dans cette lignée, car Luc commence son énumération par ces mots : Jésus était « à ce que l’on pensait », fils de Joseph. Ainsi le récit de Luc nous invite à découvrir sa réalité de Fils de Dieu.

            Puissions-nous toujours nous sentir invités, - pour apprendre à connaitre l’autre -, à l’inscrire dans son histoire, sans jamais le réduire à celle-ci en ne cessant de nous rendre attentifs à sa nouveauté !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don