Accueil
RCF Frédéric Kienen : De la scène théâtrale à l’autel d’église
Partager

Frédéric Kienen : De la scène théâtrale à l’autel d’église

Un article rédigé par Ralph Schmeder - RCF Liège, le 5 juillet 2024  -  Modifié le 5 juillet 2024
Points de repères Rencontre avec Frédéric Kienen, futur prêtre catholique du diocèse de Liège

Ce dimanche 7 juillet à 15h00 à la cathédrale, le diocèse de Liège aura la joie d’accueillir deux nouveaux ordonnés : Emile Michalak, d’origine polonaise, qui deviendra diacre permanent, et Frédéric Kienen, qui servira l’Eglise comme prêtre diocésain.

Frédéric Kienen (c) Evêché de Liège Frédéric Kienen (c) Evêché de Liège

Frédéric Kienen a 45 ans et est donc ce qu’on appelle traditionnellement une « vocation tardive ». En réalité, le rêve de devenir prêtre remonte à l’âge de 9 ans, quand il était élève chez les sœurs bénédictines de Liège. Mais avant de faire le pas décisif, il est passé par plusieurs étapes intermédiaires, avec des hauts et des bas. « J’ai essayé la philologie classique, puis le droit, j’ai été militaire, j’ai fait de la menuiserie avant de faire une formation d’éducateur ; ensuite je suis devenu régisseur de spectacle, métier que j’ai exercé depuis 2003 jusqu’à aujourd’hui », énumère-t-il. En 2012, il a encore fait un régendat en français qui lui a permis de donner cours de religion.

 

La nuit de Noël 2015, quelque temps après une relation amoureuse qui s’est terminée « en bons termes », la « bulle » des doutes et des interrogations éclate : « Ce jour-là, ma vocation est devenue une évidence ! » 

 

Témoin du Christ

 

Après huit ans de formation au Séminaire, Frédéric Kienen est heureux d’aboutir à la réalisation de son rêve d’enfance. « Pour moi, le prêtre est d’abord un témoin du Christ, agissant et qui se laisse agir par les personnes qu’il rencontre. Ses trois tâches sont la gouvernance (responsabilité d’une communauté, en lien avec d’autres personnes), la sanctification (à travers les sacrements) et l’enseignement. »

 

En ces temps de pénurie de prêtres, Frédéric Kienen fait partie de ces perles rares dans l’Eglise occidentale. Un état qui motive ou qui fait peur ? « Je ne me vois pas comme le chef qui doit tout faire et contrôler, mais comme celui qui invite les communautés à se prendre en charge et à devenir elles-mêmes agissantes, qui aide et soutient. C’est cela vivre la synodalité dont on parle tant depuis quelques années… »

 

Ecoutez RCF Liège ce dimanche pour suivre son ordination en direct

 

Signalons encore que la messe de ce dimanche à 15h00 sera retransmise en direct sur nos ondes et en vidéostream sur le site du Service diocésain des Jeunes.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Points de repères

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don