Accueil
"Elle parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient ..." (Lc 2, 36-40)
Partager

"Elle parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient ..." (Lc 2, 36-40)

Un article rédigé par Père François Lestang (50793) - RCF,  -  Modifié le 30 décembre 2021
Prière du matin "Elle parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient ..." (Lc 2, 36-40)

"Elle parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem"

Méditation de l'évangile (Lc 2, 36-40) par le père François Lestang

Chant final: "Jésus tu es venu" par Hélène GOUSSEBAYLE

michal-galezewski-UNSPLASH michal-galezewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

          En ce temps-là,
quand les parents de Jésus vinrent le présenter au Temple,
  il y avait aussi une femme prophète,
Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser.
Elle était très avancée en âge ;
après sept ans de mariage,
  demeurée veuve,
elle était arrivée à l’âge de 84 ans.
Elle ne s’éloignait pas du Temple,
servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
  Survenant à cette heure même,
elle proclamait les louanges de Dieu
et parlait de l’enfant
à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.

          Lorsqu’ils eurent achevé
tout ce que prescrivait la loi du Seigneur,
ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.

          L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait,
rempli de sagesse,
et la grâce de Dieu était sur lui.

Source : AELF

Méditation Père François Lestang

Après Syméon, qui a accueilli Jésus comme le signe que sa vie terrestre peut s’achever, car les promesses que Dieu lui a faites sont accomplies, voici Anne, « très avancée en âge ». Veuve, elle est fidèle au Dieu d’Israël, s’étant attachée à son Temple, pour y prier et y supplier. Comme Syméon, elle reconnaît dans ce tout petit enfant qu’est Jésus le libérateur futur.

Mais de quoi Jésus va-t-il libérer Jérusalem ? Des Romains qui la dominent ? Des mauvais prêtres ? Des faux prophètes ? La libération que Jésus apporte est plus profonde encore que des enjeux politiques ou cultuels, puisqu’elle concerne rien de moins que la mort elle-même. Isaïe l’avait prophétisé : « Sur cette montagne, le Seigneur fera disparaître le voile de deuil qui enveloppe tous les peuples et le linceul qui couvre toutes les nations. Il fera disparaître la mort pour toujours ».

Anne et Syméon sont tous deux au terme de leur vie et ils proclament que cet enfant qui vient de naître est l’envoyé de Dieu pour que la vie soit manifestée. Avec eux, je veux te prier en ce matin pour toutes les personnes âgées que je connais, dans ma famille, dans ma communauté, dans les maisons de retraite ou de soin qui les accueillent.

Viens, en ce temps de Noël, les visiter de ton espérance, à travers les rencontres de ces jours. Viens leur donner la lumière de ton Esprit pour qu’ils puissent te reconnaître dans les plus petits événements. Viens les bénir dans leur corps, dans leur esprit, dans leur mémoire, dans leur volonté, pour qu’ils puissent se réjouir de croire en toi, le Dieu des vivants, notre Père.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don