Accueil
Dom André Louf, l'un des grands maîtres de la vie spirituelle de l'Occident chrétien
Partager

Dom André Louf, l'un des grands maîtres de la vie spirituelle de l'Occident chrétien

Un article rédigé par Véronique Alzieu - RCF,  -  Modifié le 21 août 2020
Halte spirituelle, l'intégrale Dom André Louf, l'un des grands maîtres de la vie spirituelle de l'Occident chrétien
Durant 35 ans, Dom André Louf a été à la tête de l'une des plus grosses abbayes cisterciennes de France. En résumant sa spiritualité, Charles Wright nous restitue un véritable trésor.
Wikimédia Commons - André Louf a été toute sa vie tiraillé entre un attrait pour l'enseignement et un attrait pour la solitude Wikimédia Commons - André Louf a été toute sa vie tiraillé entre un attrait pour l'enseignement et un attrait pour la solitude

"Des personnalités comme celle-là il y en a deux par siècle." Dom André Louf (1929-2010) aura été 35 ans à la tête de l'une des plus grosses abbayes cisterciennes de France, l'abbaye Sainte-Marie du Mont-des-Cats. Dans "Le Chemin du cœur - L'expérience spirituelle d’André Louf" (éd. Salvator), Charles Wright nous restitue un véritable trésor, l'héritage spirituel de celui qui fut ermite les 12 dernières années de sa vie.

 

"Pour Louf, tout l'enjeu de la vie spirituelle consiste à passer de cette personnalité de surface à cet être profond, que saint Paul appelle l'homme caché du cœur"

 

Le "brisement du cœur", l'expérience spirituelle d'andré louf

"Dans l'ascèse du silence et de la solitude, le personnage social se brise un peu en mille morceaux et on se retrouve tout nu face à cette vérité." C'est dans ce contexte de "crise" spirituelle que Charles Wright, alors novice dans un monastère cistercien, tombe sur un livre d'André Louf, et y découvre l'exacte description de ce qu'il ressent alors : un "passage clé de l'expérience spirituelle" que l'abbé appelle "le brisement du coeur".

Depuis, Charles Wright a quitté la vie monastique mais il a à nouveau croisé la route de l'ancien abbé. À la demande d'un éditeur, il a consulté de nombreux documents d'archives et surtout son journal spirituel. "J'ai découvert 35 ans de la vie de prière de celui qui deviendra par la suite un des grands maîtres de la vie spirituelle de l'Occident chrétien." Comme "un virus" qu'on attrape, Charles Wright s'est trouvé fasciné par la spiritualité et la personnalité "un peu comme un diamant", avec "de multiples facettes", d'un homme brillant, touché à 15 ans par la présence de Dieu "au cœur de son cœur". Un homme qui n'a cessé tout au long de sa vie d'être tiraillé entre un attrait pour l'enseignement - et un charisme de leader - et un attrait tout aussi fort pour le retrait, le silence et la solitude.

 

L'intériorité, l'aventure ultime

L'expérience qu'André Louf a faite à l'âge de 15 ans à l'abbaye du Mont-des-Cats, c'est celle de "la découverte d'un Dieu présent dans le cœur de l'homme". Et comme le dit Charles Wright, "ça va être le cœur de son enseignement". Avec une vision "très dynamique de la vie spirituelle", l'abbé enseigne ce qu'est le baptême : ce sacrement par lequel "on reçoit tout", mais en germe. "Voici que le règne de Dieu est au milieu de vous" (Lc 17, 21) : cette phrase de saint Luc est pour lui comme un appel à se lancer dans l'aventure intime de la vie spirituelle.

 

Ce qu'est le royaume intérieur

"C'est peut-être d'ailleurs la seule aventure qui reste aujourd'hui, l'aventure intérieure", dit Charles Wright. Et c'est peut-être pour cela qu'André Louf est un guide pour nous aujourd'hui. Dans une société comme la nôtre qui exalte l'ego, cet être de surface sans cesse insatisfait, "dans lequel on suffoque", André Louf nous rappelle qu'il existe en chacun un autre "moi", un moi véritable.

"Pour Louf, tout l'enjeu de la vie spirituelle consiste à passer de cette personnalité de surface à cet être profond que saint Paul appelle l'homme caché du cœur." En cela, il rejoint les grands mystiques qui ont témoigné de ce "lieu à l'intérieur de nous", qu'il ont appelé tantôt la cime, le temple caché, la pointe de l'âme... "Cet endroit où l'esprit de Dieu nous inspire, nous insuffle sa vie."

 

Émission diffusée en février 2018

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don