Accueil
Couple catholique-protestant : ils vivent l'oecumenisme à la maison !
Partager

Couple catholique-protestant : ils vivent l'oecumenisme à la maison !

Un article rédigé par Vanessa Sansone - RCF Haute-Savoie, le 7 septembre 2021  -  Modifié le 7 septembre 2021
Chemin de Foi · RCF en AuRA Couple catholique-protestant : ils vivent l'oecumenisme à la maison !

Marie-Françoise et Guy Pradet sont mariés depuis quarante-deux ans. Elle est catholique, lui protestant. Ils racontent leur rencontre et le chemin de foi parcouru ensemble.

Marie-Françoise et Guy Pradet : l'oecumenisme à la maison ©2021RCF Marie-Françoise et Guy Pradet : l'oecumenisme à la maison ©2021RCF

"Je cherchais un(e) correspondant(e) à Strasbourg, où j'allais venir étudier. J'ai passé une annonce dans une revue". Marie-Françoise, qui étudie en Alsace, tombe sur l'annonce et répond. Une cinquantaine de lettres plus tard, la relation épistolaire est devenue plus qu'amicale. "Mais je n'avais aucune idée derrière la tête en publiant l'annonce!" assure Guy en souriant ! 

"Très vite, nous avons échangé sur la religion"

"Il s'est présenté comme chrétien. Très vite, nous avons échangé sur la religion" raconte Marie-Françoise. Guy est protestant, il a découvert la Bible pendant ses études et a été confirmé dans l'Eglise Réformée, suite à des échanges réguliers avec un pasteur. Marie-Françoise est née dans une famille catholique. Elle a failli devenir religieuse, chez les augustines, avant de partir à Strasbourg. "En 1976 j'ai découvert les groupes de prière du Renouveau charismatique. Ils étaient oecuméniques, c'est là que j'ai découvert le protestantisme. Cela m'a ouvert!".

"Du temps pour se sentir chez soi, dans l'Eglise de l'autre"

Après quarante-deux ans de mariage, le couple raconte un chemin de foi commun plutôt paisible. "Cela a mis du temps pour que nous nous sentions chez nous dans l'Eglise de l'autre. Cela s'est fait progressivement, mais sans crise majeure". L'Evêque d'Alsace à l'époque est très ouvert et autorise le couple à communier dans les deux Eglises. Guy et Marie-Françoise découvrent, week-end après week-end, la liturgie de chacune des communautés. "C'est vrai que c'est plus sobre au temple. Mais un peu d'exubérance de temps en temps, cela ne fait pas de mal!" sourit Guy. 

Parents adoptifs

Pas question de convertir l'autre, comme on leur a suggéré : "La différence est une richesse!" martelle Marie-Françoise. Le couple vit sa foi en priant à la maison, en s'engageant dans la communauté du Chemin Neuf et dans leurs paroisses respectives. Ils adoptent trois grands enfants colombiens : "J'ai une attirance pour le modèle de Joseph : il a adopté Jésus... et il n'était pas obligé !". "Nous avons eu les enfants très vite après avoir déposé le dossier. Alors que nous n'avions pas énormément de moyens financiers. Quand je relis comment cela s'est passé, j'y vois vraiment la marque de l'Esprit Saint !". 

"Une joie de rencontrer les autres Eglises"

A peine retraitée, Marie-Françoise a été approchée pour devenir déléguée à l'oecumenisme du Diocèse d'Annecy. "C'est une grosse responsabilité, j'ai mis du temps à accepter. Mais c'est une très belle mission. Les communautés chrétiennes échangent et travaillent ensemble de plus en plus. C'est une joie de rencontrer les autres Eglises". 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don