Accueil
"C’est en raison de la dureté de votre cœur que Moïse vous a ..." (Mt 19, 3-12)
Partager

"C’est en raison de la dureté de votre cœur que Moïse vous a ..." (Mt 19, 3-12)

Un article rédigé par Pasteur Nicole Fabre (50629) - RCF, le 18 août 2023  -  Modifié le 18 août 2023
Prière du matin "C’est en raison de la dureté de votre cœur que Moïse ..." (Mt 19, 3-12)

"C’est en raison de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes. Mais au commencement, il n’en était pas ainsi"

 

Méditation de l'évangile (Mt 19, 3-12) par la pasteur Nicole Fabre

 

Chant final: "J'ouvre mon coeur (brise l'armure)" par la groupe Glorious

alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    des pharisiens s’approchèrent de Jésus pour le mettre à l’épreuve ;
ils lui demandèrent :
« Est-il permis à un homme de renvoyer sa femme
pour n’importe quel motif ? »
    Il répondit :
« N’avez-vous pas lu ceci ?
Dès le commencement, le Créateur les fit homme et femme ?
    et dit :
“À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère,
il s’attachera à sa femme,
et tous deux deviendront une seule chair.

    Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair.
Donc, ce que Dieu a uni,
que l’homme ne le sépare pas ! »
    Les pharisiens lui répliquent :
« Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit
la remise d’un acte de divorce avant la répudiation ? »
    Jésus leur répond :
« C’est en raison de la dureté de votre cœur
que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes.
Mais au commencement, il n’en était pas ainsi.
    Or je vous le dis :
si quelqu’un renvoie sa femme
– sauf en cas d’union illégitime –
et qu’il en épouse une autre,
il est adultère. »
    Ses disciples lui disent :
« Si telle est la situation de l’homme
par rapport à sa femme,
mieux vaut ne pas se marier. »
    Il leur répondit :
« Tous ne comprennent pas cette parole,
mais seulement ceux à qui cela est donné.
    Il y a des gens qui ne se marient pas
car, de naissance, ils en sont incapables ;
il y en a qui ne peuvent pas se marier
car ils ont été mutilés par les hommes ;
il y en a qui ont choisi de ne pas se marier
à cause du royaume des Cieux.
Celui qui peut comprendre, qu’il comprenne ! »

Source : AELF

Méditation Pasteur Nicole Fabre

Au commencement. Par deux fois, Jésus revient à ce commencement qui précède toute loi. Et ce n’est certainement pas pour surenchérir en légalisme, pour faire peser un joug encore plus dur sur nos épaules, contrairement à ce que comprennent dans un premier temps les disciples ! Leur réaction est extraordinaire de spontanéité : si telle est la situation, mieux vaut ne pas se marier !!! Rappelons au passage que Pierre sûrement, et d’autres sans doute étaient mariés.

Le but de Jésus n’est pas de donner une loi encore plus stricte. Son but est de ramener à la source, au commencement. Tout couple est une création. Et pour que cette création soit possible, des séparations sont nécessaires. Mais elles ne sont pas là où les croyants fidèles, les pharisiens les mettaient. Il ne s’agit pas de se demander d’abord s’il est possible de se séparer de sa femme. Peut-être devons-nous d’abord nous interroger sur la dureté de notre cœur, sur notre difficulté à laisser réellement la place pour l’autre. Peut-être pouvons-nous nous interroger aussi sur le lien à nos pères, nos mères, aux représentations de la vie de couple que nos habitudes, voire nos traditions familiales ou religieuses nous ont transmises :  l’homme quittera son père et sa mère. Entrer dans une relation d’alliance choisie, que ce soit avec un conjoint ou que ce soit dans un autre cadre d’alliance, est toujours une aventure. Dieu lui-même est entré dans ce mouvement, ce détachement en créant, en s’alliant aux êtres vivants et particulièrement en faisant alliance avec nous, les êtres humains.

Venons nourrir toutes nos alliances à cette source de commencement et de recommencement. Nous y trouverons aussi la source de tout discernement.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don