Accueil
"Celui qui n’est pas avec moi est contre moi" (Lc 11, 14-23)
Partager

"Celui qui n’est pas avec moi est contre moi" (Lc 11, 14-23)

Un article rédigé par Père Emmanuel Payen (50899) - RCF, le 24 mars 2022  -  Modifié le 24 mars 2022
Prière du matin "Celui qui n’est pas avec moi est contre moi" (Lc 11, 14-23)

"Celui qui n’est pas avec moi est contre moi"

Méditation de l'évangile (Lc 11, 14-23) par le père Emmanuel Payen

Chant final: "Rien n'est comparable à toi" par le groupe BE WITNESS

michal-galezewski-UNSPLASH michal-galezewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet.
Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler,
et les foules furent dans l’admiration.
Mais certains d’entre eux dirent :
« C’est par Béelzéboul, le chef des démons,
qu’il expulse les démons. »
D’autres, pour le mettre à l’épreuve,
cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.
Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit :
« Tout royaume divisé contre lui-même devient désert,
ses maisons s’écroulent les unes sur les autres.
Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même,
comment son royaume tiendra-t-il ?
Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul
que j’expulse les démons.
Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse,
vos disciples, par qui les expulsent-ils ?
Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges.
En revanche, si c’est par le doigt de Dieu
que j’expulse les démons,
c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous.
Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais,
tout ce qui lui appartient est en sécurité.
Mais si un plus fort survient et triomphe de lui,
il lui enlève son armement, auquel il se fiait,
et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé.
Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ;
celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. »

Source : AELF

Méditation Père Emmanuel Payen

Jésus guérit les malades, nourrit les foules, redonne vie aux opprimés, aux exclus, aux découragés.

Tous sont dans l’admiration, les remerciements, et la louange… tous… sauf ceux qui sont jaloux de cette notoriété et de cette sagesse…

La jalousie cherche des motifs de critiques et de condamnation.

Ceux qui ont le cœur fermé voient dans les œuvres de Jésus l’action du Diable…

Non seulement ils sont aveuglés par leur jalousie, mais ils deviennent violents accusant Jésus d’être manipulé par Béelzéboul, le chef des démons.

Jésus leur montre que leur accusation est sans fondement. Il les invite à le reconnaître comme l’envoyé de Dieu.

La jalousie est une maladie fréquente ; mais, pour la traiter, il faut en avoir conscience.

C’est tout un travail de diagnostic sur nous-même pour en être libéré.

Sinon, la spirale de la jalousie fabrique le mensonge, la violence.

Mais c’est une maladie dont on peut guérir. 

Et le pardon véritable en est le médicament le plus efficace.

Ne voyons-nous pas des couples se déchirer à cause du virus de la jalousie, et aller jusqu’au féminicide ?

 Jésus n’a-t-il pas été condamné et tué par la jalousie des détenteurs du pouvoir religieux et politique de l’époque ?

Seigneur, en ce temps de Carême, rends-nous plus lucides sur nos désirs, sur nos motivations.

Que nos esprits et nos cœurs ne soient pas emprisonnés par la jalousie.

Détruis en nous tous les ferments de division, de violence et de condamnation, pour 

que  rien n’y soit contre toi, mais que tout notre être s’ouvre à Ton Royaume d’Amour 

et de Paix.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don