Accueil
"Celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière ..." (Mc 10, 13-16)
Partager

"Celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière ..." (Mc 10, 13-16)

Un article rédigé par Père Arnaud Alibert (50463) - RCF,  -  Modifié le 28 février 2022
Prière du matin "Celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu ..." (Mc 10, 13-16)

"Celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas"

Méditation de l'évangile (Mc 10, 13-16) par le père Arnaud Alibert

Chant final: "Heureux qui s'abandonne à toi" par la communauté de Taizé

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
    des gens présentaient à Jésus des enfants
pour qu’il pose la main sur eux ;
mais les disciples les écartèrent vivement.
    Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit :
« Laissez les enfants venir à moi,
ne les empêchez pas,
car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.
    Amen, je vous le dis :
celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu
à la manière d’un enfant
n’y entrera pas. »
    Il les embrassait
et les bénissait en leur imposant les mains.

Source : AELF

Méditation Frère Arnaud Alibert

Combien de fois par an entendons-nous cette formule « laissez les enfants venir à moi ». Elle est tellement belle et libérante qu’elle nous rend complices de la joie des enfants, de leur espièglerie et de leur manière tout à fait unique d'accorder de l'importance à ce qui, pour nos yeux adultes fatigués, n'en a pas le moins du monde.

Quand on est prêtre on entend aussi cette formule, mais sous forme de reproche parce que notre presbytère ou notre église ou nos liturgies ne sont pas assez accessibles aux enfants, au sens propre et au sens figuré. Parfois nous sommes pris à partie par de jeunes familles qui se sont senties jugées par un regard porté sur leur progéniture qui fait du bruit pendant la messe….

J'ai personnellement reçu encore un témoignage de cet ordre cette semaine, et parce que ce sont des amis je leur ai fait remarquer avec beaucoup d'humour que le problème qui se pose à Jésus est celui de parents qui interviennent trop sur les enfants alors qu'en général dans l'église le problème est celui de parents qui ne contrôlent plus du tout leurs enfants. On pourrait en débattre pendant des mois…

Revenons au centre ! Jésus se fâche - on pourrait aussi traduire Jésus s'indigne- de ce que l'on fasse obstacle à sa parole au nom des convenances. Car à l'époque il ne convenait pas que des enfants écoutent un maître. Pour Jésus, cette raison n’est pas suffisante. Et sa position doit nous aiguillonner : sommes-nous bien sûrs de rendre la parole de Jésus accessible à tous ? L'accès au Christ et à son évangile est-il, dans les faits, la première de nos missions en église ?

Il me semble que ce qui compte c’est de repérer que les enfants vont à Jésus ; ils sont l'image de tous les êtres de chair qui veulent aller à Jésus. Étrangers, pauvres ou riches, incroyants ou venus d’autres religions, quelle que soit leur enfance intérieure, ne les empêchons pas de s’approcher ! Au contraire, comme Jésus, embrassons-les d’un regard d'accueil, avec une parole de bienvenue  et bénissons-les dans notre coeur.

Bonne journée.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don