Accueil
Carême chez les Maronites à Aix : un temps pour s'ouvrir à la vie spirituelle
Partager

Carême chez les Maronites à Aix : un temps pour s'ouvrir à la vie spirituelle

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 7 avril 2022  -  Modifié le 3 novembre 2023
Vitamine C (Aix-Marseille) Carême chez les Maronites à Aix : un temps pour s'ouvrir à la vie spirituelle

Depuis près de quatre ans, une communauté maronite est présente à Aix-en-Provence, à la chapelle Notre Dame de consolation. L’occasion d’aller à leur rencontre et de parler ensemble des particularités du carême chez les maronites. Rencontre avec leur prêtre, le Père Fadi Ayoub, également vicaire de la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix-en-Provence.
 

©Dialogue RCF ©Dialogue RCF

Les maronites ont leur propre chapelle située avenue Philippe Solari à Aix-en-Provence depuis 2019. Une aubaine pour ces chrétiens orientaux qui étaient obligés auparavant de se rendre à Marseille.
La communauté est composée de libanais, syriens et irakiens; les cultes sont en français et en arabe.
Une communauté qui garde aussi des liens forts avec le Liban et développe des actions humanitaires pour venir en aide aux diocèses libanais, notamment celui du sud du pays.

 

Le temps de carême est un temps particulièrement important pour les églises orientales et les maronites n’échappent pas à la règle. En principe, comme chez les orthodoxes, les maronites ne mangent pas de viande, et de produits d’origine animale pendant les quarante jours du carême. 
Le jeûne est également important car “il permet à un chrétien d’être maître de lui-même, explique le Père Fadi, le jeûne c’est un exercice sportif pour l’âme, pour muscler la volonté; le jeûne peut aussi permettre de faire l’aumône, par exemple en se privant d’un repas par jour pour l’offrir à quelqu’un qui est dans le besoin, c’est aussi ça le partage!”.

 

Offrir son carême pour l’Église entière 

 

Il poursuit: “quand on fait le carême en Église, c’est l'Église qui pratique le carême, dans l’Eglise, par l’Eglise; c’est le corps du Christ en entier”.
Pour ce carême 2022, le Père Fadi a un message, il souhaiterait que chacun puisse s’ouvrir à la vie spirituelle, à l’évangile, que chacun puisse offrir son carême pour l’Eglise entière. “Comme le disait notre patriarche, explique-t-il, même si on n’a pas fait de mal , on fait le carême comme pénitence pour les gens qui font du mal et aussi pour demander la paix comme nous le demande le pape François, plus on est nombreux à prier, plus le corps du Christ est uni dans la prière pour une cause, cela a plus de force”.

 

La communauté maronite qui propose par ailleurs une soirée de récital sur le thème “l’espérance à l’orientale” le 9 avril à 20h à la cathédrale Saint Sauveur d’Aix-en-Provence, une soirée au cours de laquelle des chants liturgiques de la semaine sainte et de Pâques, dans les traditions maronites, syriaque, et grec-orthodoxe, seront proposés.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Vitamine C, le magazine de l'actu des églises en Provence
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Vitamine C (Aix-Marseille)

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don