Accueil
"Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident ..." (Mt 8, 5-11)
Partager

"Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident ..." (Mt 8, 5-11)

Un article rédigé par Jean-Marie Petitclerc (50913) - RCF, le 30 novembre 2022  -  Modifié le 30 novembre 2022
Prière du matin "Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident ..." (Mt 8, 5-11)

"Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place au festin du royaume des Cieux"

Méditation de l'évangile (Mt 8, 5-11) par le père Jean Marie Petitclerc

Chant final: "Seigneur, je ne suis pas digne " par le Choeur Saint-Ambroise de Paris

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
comme Jésus était entré à Capharnaüm,
un centurion s’approcha de lui et le supplia :
« Seigneur, mon serviteur est couché, à la maison, paralysé,
et il souffre terriblement. »
Jésus lui dit :
« Je vais aller moi-même le guérir. »
Le centurion reprit :
« Seigneur, je ne suis pas digne
que tu entres sous mon toit,
mais dis seulement une parole
et mon serviteur sera guéri.
Moi-même qui suis soumis à une autorité,
j’ai des soldats sous mes ordres ;
à l’un, je dis : “Va”, et il va ;
à un autre : “Viens”, et il vient,
et à mon esclave : “Fais ceci”, et il le fait. »
À ces mots, Jésus fut dans l’admiration
et dit à ceux qui le suivaient :
« Amen, je vous le déclare,
chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi.
Aussi je vous le dis :
Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident
et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob
au festin du royaume des Cieux. »

Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

    « Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serai guéri. »Tout ceux d’entre nous qui se sont approchés de la table eucharistique ont prononcé cette formule. Mais voici qu’il nous est donné de rendre hommage ce matin au premier d’entre nous qui l’a exprimée, ce centurion romain dont Jésus loue la profondeur de la foi, alors qu’il n’appartient pas au peuple d’Israël.

                Foi et humilité : deux mots qui vont bien ensemble. Car lorsqu’on prend conscience de l’immensité de l’amour que Dieu nous porte, on ne peut que se sentir petit dans la réponse qui est la nôtre. S’il est une vertu qui se conjugue avec la foi, c’est bien l’humilité. Il s’agit d’une vertu elle-même humble car celui qui dit « je suis humble » ne l’est déjà plus.

                Mais revenons à ce centurion romain, héros de l’épisode évangélique de ce matin. Ce qui l’amène à Jésus, c’est le souci de son serviteur malade. Prendre soin de ceux qui nous servent, telle est la meilleure manière de se rapprocher du Christ.

                Le souvenir des périodes de confinement n’est pas si lointain. Nous avons alors découvert l’héroïsme au quotidien de tous ces professionnels (caissières, chauffeurs de bus, aides-soignants, …) que certains regardaient parfois de manière un peu méprisante et qui ont permis à notre pays de ne pas s’effondrer .Mais nous avons parfois tendance à l’oublier.

                Puissions-nous porter dans notre prière ce matin tous ceux qui humblement sont à notre service et demandons au Seigneur de savoir prendre soin d’eux comme il a pris soin du serviteur de ce centurion.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don