Accueil
Au Neuhof, un marché des rencontres entre religions
Partager

Au Neuhof, un marché des rencontres entre religions

Un article rédigé par Géraud BOUVROT - RCF Alsace, le 20 avril 2022  -  Modifié le 20 avril 2022
Les Trois Questions · RCF Alsace Au Neuhof, un marché des rencontres entre religions

À l'occasion des fêtes de Pâques, de Pessa’h et du Ramadan, plusieurs associations strasbourgeoises ont organisé un marché des rencontres entre religions. Le but ? Faire se rencontrer des voisins de différentes confessions, en particulier dans les quartiers du Neuhof et de la Meinau, et faire découvrir quelques aspects de sa religion à son prochain. À l'origine de ce projet, il y a la Résu, association d'action sociale du Neuhof, fondée en 1963 autour de l'église protestante. Et pour parler de ce marché, nous sommes allés à la rencontre de la pasteure Sophie Fauroux.

Sophie Fauroux,dans l'égliste protestante du Neuhof, un véritable lieu de vie pour le quartier © Géraud Bouvrot Sophie Fauroux,dans l'égliste protestante du Neuhof, un véritable lieu de vie pour le quartier © Géraud Bouvrot

RCF Alsace: Sophie Fauroux. Bonjour.

 

Sophie Fauroux: Bonjour.

 

RCF Alsace: Vous avez contribué récemment à lancer un marché des rencontres entre religions, avec d'autres personnes. Est ce que vous pouvez nous expliquer très succinctement en quoi ça consiste?

 

Sophie Fauroux: Nous avons voulu donner une occasion aux habitants du quartier Meinau et Neuhof de se rencontrer autour du thème de la religion pendant ce mois d'avril. Il y a à la fois Ramadan, Pessa'h pour les juifs et Pâques pour les chrétiens. Et c'est un sujet qui ne devrait pas séparer, mais plutôt donner l'occasion aux personnes d'échanger.

 

RCF Alsace: C'était important pour vous de le lancer à ce moment là ? C'est quoi le symbole pour vous?

 

Sophie Fauroux: Le symbole, c'est que les familles sont investies et recentrées autour de ces fêtes religieuses et que c'est peut être le bon moment pour en parler. Qu'est ce que c'est que Pâques pour les chrétiens ? Sur le plan de l'histoire religieuse, sur le plan de la tradition, sur le plan de la pratique. Aujourd'hui, qu'est ce que c'est que le Ramadan pour les musulmans ? Ça permet à chacun de clarifier sa position et en même temps de l'exprimer aux autres. Et vraiment, nous sommes dans des quartiers populaires où les personnes n'ont pas de réticences à parler de tout cela. Donc on s'appuie sur cette expression simple d'événements qui sont très liés à l'histoire familiale en général et pour rapprocher les personnes, surtout après cette période de deux ans durant lesquelles les gens ont été très isolés. Et nous nous sommes rendus compte aussi que dans le quartier, beaucoup de familles sont des familles mixtes. Des familles chrétiennes et musulmanes. Et que c'est un sujet qui n'est pas du tout abordé et que la grande difficulté c'est que finalement les gens sont des nini : ni ni de l'un ni de l'autre, pour ne faire de peine à personne. Cela va nous amener certainement à développer beaucoup une réflexion autour du thème des familles mixtes dans le quartier.

 

RCF Alsace: On parle donc d'un marché des rencontres, sur un marché, on trouve des produits : qu'est ce qu'on trouve chez vous précisément?

 

Sophie Fauroux: Surtout des bonnes choses à manger ! Il y a à la fois des petits sablés en forme de lapin et d'œuf de Pâques, et puis les bons gâteaux du ramadan qui dégoulinent de sucre et de miel. On parle aussi d'ateliers, des ateliers œuf de Pâques, de peinture, des ateliers où on peut faire des cartes à offrir en exprimant des choses grâce à la calligraphie, soit grâce à du scrapbooking, des choses très simples que les gens peuvent réaliser sur place et à emporter chez eux.

 

RCF Alsace: Vous pouvez nous donner les prochaines dates ?

 

Sophie Fauroux: Les 22 et 23 avril à l'Oasis, jardin inter-religieux de la Meinau, et ensuite le 29 et le 30 avril devant la première pierre de la mosquée de la Fraternité et dans la proximité de l'association.  Parce qu'à chaque fois, nous allons visiter à la fois des lieux chrétiens, inter-religieux ou les mosquées de quartier.

 

RCF Alsace: Merci à vous !

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don