Accueil
"Aimez vos ennemis" (Mt 5, 43-48)
Partager

"Aimez vos ennemis" (Mt 5, 43-48)

Un article rédigé par Père Arnaud Alibert (50463) - RCF, le 20 juin 2023  -  Modifié le 20 juin 2023
Prière du matin "Aimez vos ennemis" (Mt 5, 43-48)

"Aimez vos ennemis"

 

Méditation de l'évangile (Mt 5, 43-48) par le père Arnaud Alibert, rédacteur en chef au journal La Croix

 

Chant final: "Aimer c'est tout donner" par Natasha ST PIER

David-Zawila-UNSPLASH David-Zawila-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Vous avez appris qu’il a été dit :
Tu aimeras ton prochain
et tu haïras ton ennemi.

Eh bien ! moi, je vous dis :
Aimez vos ennemis,
et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ;
car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons,
il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment,
quelle récompense méritez-vous ?
Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frères,
que faites-vous d’extraordinaire ?
Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits
comme votre Père céleste est parfait. »

Source : AELF

Méditation Père Arnaud Alibert                

Jésus parle avec confiance de notre perfection. Il en semble certain. Avec une once de clairvoyance spirituelle, je me dis ce matin qu’entre Jésus et moi, il y en a un qui se trompe ! Car je ne vois en moi rien qui ressemble à de la perfection !

Le mot grec qui se cache derrière le terme de parfait est peut-être plus négociable dans notre existence. Il s’agit d’une perfection d’accomplissement. En ce sens, pour donner raison à Jésus, je veux bien croire que je finirai par être accompli par la grâce de Dieu. Tel un sculpteur, Dieu finira bien un jour son œuvre. Et alors je ressemblerai à quelque chose !

Avant cette profession de foi en notre perfection à venir, Jésus a formulé une nouvelle antithèse la plus connue de la série des « Vous avez appris qu’il a été dit et bien moi je vous dis ». Il s’agit du célébrissime : « aimez vos ennemis ».

Cette parole inouïe a plusieurs portées, qu’il nous faut avoir en tête.

Elle est une parole de Jésus sur lui-même. Elle fait comprendre le système de défense- je devrais dire de « non-défense » de Jésus face à ses accusateurs tout au long de son ministère et plus encore au moment de son procès. Soit par des paroles, soit par des silences, Jésus témoigne d’un profond amour pour chacun. Ainsi, on peut dire que Pilate a été profondément aimé par le Christ ; mais il n’a rien fait de cette amour. Il l’a évacué avec l’eau qui lui a lavé les mains.

Cette parole s’adresse aussi aux premières communautés chrétiennes, qui vivent sous la persécution.

Enfin, cette parole concerne chaque baptisé, quel que soit le moment de son histoire. Elle veut faire germer en nous cette certitude de foi qu’il est plus humanisant d’avancer sans défense et avec amour que l’âme chargée de haine et de protection. L’actualité nous fournit tous les jours des situations où cet amour est impossible. Je ne prends qu’un exemple, le conflit russo-ukrainien. Mais, dans la foi, nous savons tous qu’à la fin, quand les armes se seront tues et que ces deux peuples devront reconstruire leur avenir, il n’y aura pas d’autre chemin que celui de venir à la table de l’amour du prochain.

Prions pour que ce jour arrive le plus vite

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don