Accueil
Que dit le serment d'Hippocrate sur l'euthanasie et le suicide ?, par Pascale Morinière

Que dit le serment d'Hippocrate sur l'euthanasie et le suicide ?, par Pascale Morinière

Un article rédigé par Pascale Morinière - RCF, le 26 mars 2024  -  Modifié le 27 mars 2024
La chronique des AFC Que dit le serment d'Hippocrate sur l'euthanasie et le suicide ?

LA CHRONIQUE DE PASCALE MORINIÈRE - Le serment d’Hippocrate, que l'on prononce en tant que médecin, est un texte rédigé environ 4 siècles avant JC, il y a environ 2400 ans. Il s’agit d’un serment prononcé par les médecins avant de commencer à exercer.

Pascale Morinière ©RCF Radio Pascale Morinière ©RCF Radio

Ce texte fonde toute la déontologie médicale avec le respect des maitres, la confraternité entre médecins, l’interdiction de l’euthanasie et de l’encouragement au suicide, l’interdiction de pratiquer l’avortement, la nécessité de ne pas nuire au malade, la nécessité de travailler chacun selon sa spécialité, le respect du patient ou encore le secret médical.

En quelques mots, l’essentiel est dit et les étudiants en médecine d’aujourd’hui, avant de le prononcer à la fin de leurs études, le découvrent encore lors des cours de médecine légale ou d’éthique médicale. Il s’agit d’un repère éthique

Un serment toujours appliqué ?

Au long de l’Histoire, le serment d’Hippocrate a été un idéal, parfois très loin d’être appliqué ! Ni les Grecs, ni les Romains, n’ont eu de cadre légal pour exercer la médecine. Entre le IVe siècle avant JC et le IIe siècle, la plupart des médecins fournissaient aussi des poisons ou des remèdes abortifs. Néron avait même ses médecins-bourreaux qu’il envoyait "suicider" ses ennemis. Mais il existait des médecins fidèles à leur serment comme le médecin de l’empereur Hadrien qui préféra se suicider plutôt que d’aider au suicide de l’empereur. A l’époque récente, le procès de Nuremberg a montré la barbarie des médecins nazis envers les personnes identifiées comme ayant une "vie indigne d’être vécue", malades ou handicapés, euthanasiés entre 1938 et 1941.

La chronique des AFC Que dit le serment d'Hippocrate sur l'euthanasie et le suicide ?

L'euthanasie et le suicide dans le serment d'Hippocrate

Il dit simplement : "Je ne remettrai à personne du poison, si on m'en demande, ni ne prendrai l'initiative d'une pareille suggestion". De nos jours, c’est une pitié mal ajustée assortie d’un individualisme tout-puissant qui voudraient que les médecins participent à des suicides ou des euthanasies sur demande. C’est une tentation de toujours ! Au long de l’Histoire, le serment d’Hippocrate a servi de boussole et de référence éthique. Sa longue persistance à travers les siècles atteste de sa pertinence. Puissions-nous en entendre encore l’actualité dans nos consciences.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don