Accueil
"Parler vrai" : les jeunes veulent plus de sincérité de la part des politiques
Partager

"Parler vrai" : les jeunes veulent plus de sincérité de la part des politiques

RCF, le 16 février 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
La chronique des Salésiens Le parler vrai pour être crédible face aux jeunes

Une récente enquête montre que plus des 2/3 des jeunes âgés de 18 à 25 ans ne font pas confiance aux politiques, ce qui explique leur total manque d’intérêt pour la campagne présidentielle actuellement en cours. Pour Jean-Marie Petitclerc, un tel chiffre doit interpeller tous les futurs candidats à la présidentielle.

Photo by S. H. Gue on Unsplash Photo by S. H. Gue on Unsplash

 2/3 des jeunes âgés de 18 à 25 ans ne font pas confiance aux politiques

 

Une récente enquête montre que plus des 2/3 des jeunes âgés de 18 à 25 ans ne font pas confiance aux politiques, ce qui explique leur total manque d’intérêt pour la campagne présidentielle actuellement en cours… Un tel chiffre doit interpeller tous ces politiciens qui pensent que se présenter à une élection passe par l’énoncé de promesses alléchantes, mais non tenables. Comment faire confiance à ceux qui ont exercé le pouvoir durant de longues années et s’aperçoivent  seulement maintenant de ce qu’il faudrait faire ? Comment faire confiance à ceux qui pensent que, d’un coup de baguette magique, on pourrait doubler le salaire de 800 000 enseignants ? D’un coup de Karcher régler les problèmes de délinquance et de trafics de drogue dans les quartiers sensibles ? que, par la seule parution d’une nouvelle loi, on pourrait endiguer le phénomène de migration ? 
            « Ça, dire ils savent faire ! mais alors faire, ils savent que causer ? » Lorsque j’étais enfant ce dicton normand a souvent tinté à mes oreilles chez mes proches qui se méfiaient des beaux parleurs. Combien de jeunes sont en attente d’adultes qui parlent vrai !

 

L'importance du "parler vrai"


    Comme j’aime à le dire aux jeunes que j’accompagne, en reprenant la parabole de la maison construite sur le sable et celle construite sur le roc, il existe en effet deux types de « dire » :  Il y a un dire qui n’engage à rien. C’est seulement une manière de se mettre en valeur. On retrouve là tous les partisans du « y a qu’a », « faut qu’on », « il suffit de ». Un tel type de discours n’est que du sable. Et il a largement contribué à la décrédibilisation des politiques, persuadés pour leur part que les promesses n’engagent que ceux qui y croient.
    Mais il y a un dire qui, lui, s’enracine dans l’expérience du faire. La maison sur le roc, c’est une question de fondation, de racines. Enracinement et expérience vont de pair.
    Les jeunes d’aujourd’hui sont ultra-sensibles à la cohérence chez l’adulte entre le dire et le faire. Une telle cohérence doit être la première qualité de tout éducateur.

 

"Sans confiance, pas d'éducation possible"


    Le « Fais ce que je dis, mais pas ce que je fais », cela ne marche plus en éducation. Combien il est important que les adultes fassent ce qu’ils disent et disent ce qu’ils font. Seule une telle cohérence permet d’être crédible aux yeux des jeunes, et seule cette crédibilité rend possible la confiance. N’est-ce pas là l’un des messages éducatifs les plus importants transmis par Don Bosco. « Sans confiance, pas d’éducation possible » ne cessait-il de répéter à ses disciples. Et une telle confiance, elle ne peut se décréter. Elle ne peut que se construire. Les politiques d’aujourd’hui feraient bien d’en prendre note, s’ils veulent redevenir crédibles aux yeux  des jeunes. Et il y a urgence pour notre démocratie…

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don