Accueil
Papouasie-Nouvelle-Guinée : L’Eglise au secours de la population

Papouasie-Nouvelle-Guinée : L’Eglise au secours de la population

Un article rédigé par Romaric Bexon - RCF, le 31 janvier 2024  -  Modifié le 26 février 2024
Sacrée mission ! Papouasie-Nouvelle Guinée: L'Église au secours de la population

Des évènements secouent la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ce grand pays tropical d’Océanie est plutôt connu pour ses forêts vierges, ses hautes montagnes, ou ses paradisiers. Ses 12 millions d’habitants parlent 900 langues, ce qui est un record mondial. 

©Pixabay ©Pixabay

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a connu une évangélisation très récente, principalement protestante, mais elle compte 25% de catholiques. Malheureusement, le pays est encore très pauvre, et vient de connaître des émeutes de grande ampleur. 

Ce qui a déclenché ces évènements 

Le point de départ est une baisse soudaine et conséquente du salaire des fonctionnaires de police, pour des raisons économiques, alors que le gouvernement est pointé du doigt pour ses folles dépenses. Les policiers des grandes villes ont décidé de faire grève, ce qui a généré sur une situation complètement chaotique. Une foule de désespérées a profité de l’absence de la police pour dévaliser les commerces, les entreprises, mais aussi les églises C’est l’armée qui est intervenue pour rétablir l’ordre. 

La réaction de l’Eglise catholique 

Le cardinal John Ribat, qui est l’archevêque de Port-Moresby, ainsi que Mgr Otto Separy, président de la Conférence épiscopale, ont publiés un communiqué dans lequel ils dénoncent les manquements de la police, mais aussi le gaspillage des fonds publics qui a mené à la réduction des salaires des fonctionnaires. Ils demandent aussi que les personnes qui ont commis des vols rendent les biens à leurs propriétaires, ces à dire les commerçants, les églises, ou bien des particuliers.  

Certains biens volés ont été rendus

Certainement pas dans leur majorité, mais le père Victor Roche, un missionnaire indien directeur des Œuvres Pontificales Missionnaires de Papouasie a fait savoir à Fides, l’agence de presse des OPM, que beaucoup de personnes sont venues rendre spontanément des biens qu’elles avaient volés ! D’après lui, je cite, « il s'agit d'une sorte de repentance collective, qui fait appel à la conscience chrétienne de chaque citoyen ». On peut dire que les Eglises et la foi chrétienne jouent un rôle de pacification et d’éducation dans la société papoue. Cela se traduit aussi par de nombreuses œuvres au service de l’école, de la catéchèse, de la santé qui sont financées par les Œuvres Pontificales Missionnaires !

Je pense notamment à la mission de Sœur Adelaida, une missionnaire venue des Philippines qui s’occupe des enfants qui vivent dans les camps de rescapés d’un raz-de-marée. C’est un projet qui a été financé grâce aux dons récoltés par l’Œuvre Pontificale de l’Enfance missionnaire France ! 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don