Accueil
RCF Le rôle des catéchistes dans le développement de l’Église en Guinée Équatoriale, par Romaric Bexon

Le rôle des catéchistes dans le développement de l’Église en Guinée Équatoriale, par Romaric Bexon

Un article rédigé par Romaric Bexon - RCF, le 19 juin 2024  -  Modifié le 24 juin 2024
Sacrée mission ! Le rôle des catéchistes dans le développement de l’Église en Guinée Équatoriale, par Romaric Bexon

LA CHRONIQUE DES OPM - Aujourd’hui, Romaric Bexon réagit à une interview menée par l’Agence Fides, l’agence de presse des Œuvres Pontificales Missionnaires, de monseigneur Esono Ayang, évêque de Mongomo en Guinée Équatoriale.

@ Pexels @ Pexels

Dans une interview, l’évêque de Mongomo et président de la conférence des évêques de Guinée-Équatoriale passe en revue l’histoire l’Église en Guinée Équatoriale, cette ancienne colonie espagnole. Il faut dire que cette histoire n’a pas été de tout repos, et que l’Église a connu des périodes sombres.

Le douloureux passé des chrétiens en Guinée-Équatoriale

Je pense à la dictature qui a suivi l’accession à l’indépendance de cette colonie espagnole. C’est pendant cette période que l’Eglise a été sévèrement persécutée de 1968 à 1979. Ces années d’épreuve n’ont pas empêché certains catholiques du pays de s’illustrer par leur courage. Monseigneur Esono Ayang remarque également depuis la fin de la dictature une recrudescence du dynamisme missionnaire de l’Eglise locale, avec beaucoup de vocations, et la création de nouveaux diocèses.  

À quoi rattache-t-il ce renouveau de l’Église ? 

Monseigneur Esono Ayang donne une explication. Cette explication tient de l’importance du travail des prêtres missionnaires, mais aussi des catéchistes dans la christianisation des populations locales. Il cite le cas de José Si Esono, qui est actuellement en instance de béatification. En fait, c'est le premier catéchiste martyr de Guinée Équatoriale : il avait été mis à mort il y a bientôt 100 ans pour avoir fait connaître le chapelet et lutté contre les superstitions traditionnelles dans son village. En on pense que son dévouement en tant que catéchiste, mais aussi son martyr, ont entrainé beaucoup de conversions dans la région. À vrai dire, la formation des catéchistes est un des piliers de la Mission en Guinée Équatoriale et dans de nombreux autres pays, spécialement dans les régions difficiles d’accès où les prêtres ne peuvent passer que rarement dans les paroisses. Le pape François a voulu souligner récemment l’importance du laïcat dans l’œuvre d’évangélisation en faisant un ministère institué.     

Comment et avec quels moyens les catéchistes sont formés ? 

Elle se fait au sein des diocèses. Bien sûr, elle n’est pas aussi longue que la formation des prêtres, mais elle nécessite tout de même du temps et des ressources. Malheureusement, beaucoup de diocèses dans le monde ne peuvent pas financer d’eux-mêmes ces formations. C’est donc l’Œuvre de la Propagation de la Foi, fondée par la bienheureuse Pauline Jaricot, qui est habilitée, entre autres, à aider financièrement la formation des catéchistes dans les pays de mission.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Sacrée mission !

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don