Accueil
"Le projet de loi fin de vie fait froid dans le dos", s'inquiète Blanche Streb

"Le projet de loi fin de vie fait froid dans le dos", s'inquiète Blanche Streb

Un article rédigé par Blanche Streb - RCF, le 15 mars 2024  -  Modifié le 15 mars 2024
Le point de vue de 7h55 "Le projet de loi fin de vie fait froid dans le dos", s'inquiète Blanche Streb

LA CHRONIQUE DE BLANCHE STREB - Dans ce fameux entretien accordé à La Croix et Libération sur le projet, Emmanuel Macron annonce le projet de loi fin de vie. Une rencontre s’est tenue récemment à la maison de la chimie sur le sujet de la légalisation de l’euthanasie. 

Blanche Streb ©Paul-Augustin Frecon Blanche Streb ©Paul-Augustin Frecon

Sincèrement , ça fait froid dans le dos. Le président utilise les armes de la tromperie. Il prétend que le texte ne prévoit ni euthanasie ni suicide assisté alors même qu'il instaure les deux, camouflés derrière ce doucereux "aide à mourir" qui ne devrait tromper personne.

Un proche prêt à donner la mort ? 

Parmi les points effrayants, il y a celui que l'administration de la substance létale pourrait être faite "par une personne volontaire" désignée par celui qui demande à mourir. Comment imaginer une société dans laquelle un proche pourrait donner la mort dans le huis-clos de l’intimité familiale ? Un fils son père, une mère sa fille, un homme son frère ? Aucun pays au monde n’a imaginé ça ! 

Le point de vue de 7h55 "Le projet de loi fin de vie fait froid dans le dos", s'inquiète Blanche Streb

L'impact de l'euthanasie sur les pays 

Partout où l’interdit de tuer a été levé, le cadre initialement fixé a dérivé. A ce sujet, une importante rencontre internationale s’est tenue le 28 février à Paris. Organisée par Alliance VITA, l’institut Européen de Bioéthique et le réseau canadien Vivre dans la Dignité. Une dizaine d’experts et de témoins belges, canadiens, suisses, néerlandais, américain sont venus détailler l’impact de la pratique de l’euthanasie ou du suicide assisté dans leur pays. Et notamment le professeur Theo Boer, ancien membre de la commission de contrôle de l’euthanasie aux Pays-Bas qui alerte depuis 2022 la France. Il croyait à cette loi avant de déchanter face à la réalité qui s’est installée. 

"La notion même d’humanité a changé". C’est à entendre. Toutes les vidéos sous-titrées de cette rencontre sont en accès libre sur le site d’alliance Vita. J’invite vraiment à les écouter et à réfléchir à cette loi qui plane sur notre pays. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don