Accueil
Le nombre d'adultes baptisés à Pâques atteint un record

Le nombre d'adultes baptisés à Pâques atteint un record

Un article rédigé par Pascale Morinière, des Associations familiales catholiques (AFC) - RCF, le 11 avril 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
La chronique des AFC Le nombre d'adultes baptisés à Pâques atteint un record

Nous venons de fêter Pâques. Cette année, un nombre record d’adultes ont été baptisés au cours de la Vigile pascale. Est-ce une tendance de fond ?

Pascale Morinière ©DR Pascale Morinière ©DR

Dans de nombreuses familles, le baptême était automatique jusque dans les années 60 avec 90% des enfants qui étaient baptisés à la naissance. Mais ils n’étaient plus que 50% en l’an 2000 et seulement 27% en 2019. De nombreux jeunes adultes, bien que venant parfois d’une famille de culture chrétienne, n’ont pas été baptisés étant enfants. C’est le cas des 5463 adultes baptisés dans la nuit de Pâques et dont les trois quarts ont moins de 40 ans. Alors oui, il y a une augmentation assez régulière depuis 10 ans mais cette année l’augmentation est de 28% : un record ! 

 

À quoi cela semble-t-il répondre ? D’abord, un constat : le scandale de la pédocriminalité dans l’Église ne semble pas agir pas comme un repoussoir pour ceux qui cherchent Dieu. Mais surtout, notre société post-moderne est en perte de sens. Le fameux "désenchantement du monde" dont parlait déjà Max Weber il y a un siècle pour qualifier le recul de la religion et du sens du sacré au profit de l’emprise techno-scientifique, bien que souvent dénoncé depuis, a envahi toutes les dimensions de nos vies.

 

La crise du Covid a agi comme un accélérateur de cette tendance. Depuis la pandémie, les jeunes s’interrogent sur la mort, sur le sens de la vie. Quel est leur avenir sur une planète que l’on dégrade en surconsommant et où la guerre est proche ? Ils disent être interpelés par les chrétiens, leurs valeurs, leur sens de la gratuité dans un monde où tout a un coût, leur espérance et leur joie au-delà d’un horizon qui apparaît souvent bouché.

 

Y a-t-il un message pour les familles ? Je me souviens d’une petite fille de 5 ans qui expliquait doctement que "après la mort, on va sous l’herbe" ! Aux parents de donner non seulement la vie à leurs enfants mais de leur transmettre aussi du sens et de l’espérance ! La vie ne se réduit pas à sa dimension biologique. Éduquer au sens, à la destinée et à l’intériorité ouvre pour chacun, enfant ou adolescent, un espace de liberté intérieure où s’interroger en conscience. Le nombre croissant de baptisés rappelle aux parents que le cœur de chacun de leurs enfants a soif d’une vie pleine et riche de sens. Un cœur qui est "sans repos tant qu’il ne repose en Dieu", comme le disait déjà saint Augustin. 

 

Joyeuse fête de Pâques !

 


 

Chaque semaine, Pascale Morinière, des Associations familiales catholiques (AFC), réagit à l'actualité qui concerne la vie des familles.

> La chronique des AFC

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don