Accueil
Journée de la femme : l'égalité à tout prix, un manque d'ambition ?

Journée de la femme : l'égalité à tout prix, un manque d'ambition ?

Un article rédigé par Blanche Streb - RCF, le 4 mars 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
L'édito de Blanche Streb La femme qui cherche à être l'égale de l'homme manque d'ambition

Je me souviens d’une petite BD où on voyait un homme crier depuis son canapé à sa femme faisant la vaisselle : "Laisse, chérie ! C’est la journée de la femme…. Tu feras ça, demain". Blague à part. Ce serait sympa si le 8 mars prochain, on pouvait élever un peu plus haut le débat actuel trop souvent coincé dans son éternel corner égalitariste. C’est pour cela que j’ai eu envie de vous parler de "femmes combattantes", un livre paru aux Presses de la Cité. 

Blanche Streb - DR Blanche Streb - DR

L'auteur de ce livre, Marie-Laure Buisson, constate que l’histoire se raconte souvent au masculin, elle qui s’est rêvé mille fois "héroïne" pendant son enfance. Devenant tour à tour Zénobie, Artémise ou s’imaginant aux cotés de Sainte Geneviève face à Attila ou guerroyant avec Jeanne d’Arc devant les Anglais. 

Sept grandes figures de la féminité

Alors elle s’est attelée à faire revivre sept grandes figures pour ne pas qu’elles tombent dans l’oubli. Au fil de ces pages on vibre avec une princesse musulmane contre les nazis, avec Geneviève Galard, l’ange de Diên Biên Phu, on passe de Bir Hakeim à Stalingrad puis on découvre deux femmes au présent : Jihane, jeune Kurde et Cassiopée, espionne française dans l’opération Barkhane.

J’aime beaucoup son approche, elle qui trouve ridicule qu’Hollywood transforme aujourd’hui James Bond ou Zorro en femme. N’est-ce pas une insulte envers les femmes que de leur faire endosser un costume taillé pour des héros masculins ? Pourquoi la femme ne serait-elle admirable que lorsqu’elle est un homme au féminin ? 

L'égalité n'impose pas d'abolir la distinction entre les sexes

Marylin Monroe disait aussi que "La femme qui cherche à être l’égale de l’homme manque d’ambition" Mais oui. Ce n’est pas en singeant le viril que nous deviendront des héroïnes ! L’égalité entre l’homme et la femme n’impose pas d’abolir la distinction entre les sexes. 

Bien sûr que le monde ne s’est pas construit qu’avec des grands hommes, pendant que les femmes, témoins passifs de leur époque, pouponnaient dans l’ombre. De tout temps, à travers le monde, elles ont fait avancer le cours de l’Histoire. Avec un grand H. Elles ont été souveraines et politiciennes, exploratrices et savantes, mathématiciennes et chimistes, aviatrices, peintres et poètes... 

Un hommage à l'éternel féminin

L’auteur est convaincu (et moi aussi) que "les femmes doivent se nourrir d’exemples pour mieux comprendre la force, la puissance, la dignité et l’incroyable capacité de survie inhérentes à leur nature". Celles de ce livre ont su se battre avec ténacité, en restant authentiques. Elles ont prouvé que l’on peut être une véritable héroïne sans renier sa féminité. En fait, ce livre est un hommage à l’éternel féminin. 

Le visage de ces femmes dessine un seul et même portrait qui, depuis le fond des âges et sous des latitudes différentes (…) évoque un substrat héroïque qui est au fond de chacune d’entre nous. En ces temps troublés, se rappeler que chaque époque porte ses héros et ses saints, ça fait du bien. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don