Accueil
Haïti : Dans l’attente de la libération de religieuses captives d’un gang, par Romaric Bexon

Haïti : Dans l’attente de la libération de religieuses captives d’un gang, par Romaric Bexon

Un article rédigé par Romaric Bexon - RCF, le 24 janvier 2024  -  Modifié le 26 février 2024
Sacrée mission ! Haïti : Dans l’attente de la libération de religieuses captives d’un gang

Romaric Bexon, des Œuvres Pontificales Missionnaires, revient sur un appel lancé le lundi 22 janvier par l’Archevêque de Port au Prince, en Haïti. 

Six religieuses enlevées à Haïti ©Corinne Simon / Hans Lucas Six religieuses enlevées à Haïti ©Corinne Simon / Hans Lucas

Les tragédies semblent se succéder dans une cadence infernale dans le pays que l’on a pu appeler naïvement « la perle des Antilles ». Qui n’a pas entendu parler de la dictature des Duvalier, du séisme de 2010, un des plus meurtriers et destructeurs de l’histoire, de l’épidémie de choléra, de l’assassinat du président Jovenel Moïse il y a à peine 3 ans...

C’est une nation de 10 millions d’âmes qui vit au gré des catastrophes, et qui subit une insécurité grandissante dans un climat d’anarchie. Il y a seulement cinq jours, huit personnes dont six religieuses sœurs de sainte Anne ont été enlevées par un des 300 gangs qui contrôlent Port au Prince, la capitale du pays. Et à l’heure qu’il est, nous n’avons aucune nouvelle de ces captifs.  

Un appel à la prière du pape

Ce dimanche, François a appelé dimanche à la prière et à la libération des huit otages. Le pape implore de tout cœur leur libération, et appelle « tout le monde à mettre fin à la violence », cause de tant de souffrance pour les Haïtiens.

Lundi, l’archevêque de Port au Prince, Mgr Mesidor, ainsi que le père Morachel Bonhomme, qui est le président de la Conférence haïtienne des religieux, ont appelé solennellement les dirigeants d’Haïti à prendre leurs responsabilités en vue du rétablissement de l’ordre et de la libération des otages. Mais Ils invitent surtout l’ensemble des chrétiens Haïtiens à s’unir, ce 24 janvier, dans une grande chaîne de prière incessante pour la libération des 6 religieuses et des deux autres captifs. 

Nous pouvons aussi nous unir à cette chaine de prière en communion avec l’Eglise d’Haïti !

C’est parce que nous sommes membres d’un même corps, qui est l’Eglise, que nous pouvons être solidaires de nos frères Haïtiens par la prière. Dans ce pays où les institutions publiques sont très affaiblies, l’Eglise catholique est en Haïti un repère pour ceux qui sont dans le besoin. Mais c’est aussi un acteur important de l’éducation des enfants, notamment à travers l’Œuvre de l’Enfance Missionnaire qui est une des Œuvres Pontificales Missionnaires.

Sacrée mission ! Haïti : Dans l’attente de la libération de religieuses captives d’un gang

L’Eglise est également une des rares institutions à œuvrer de manière permanente auprès de la population dans les domaines comme la santé ou de l’Education. Bien sûr, tout cela ne se fait pas sans la prière et la générosité de nombreux fidèles à travers le monde. Et aujourd’hui particulièrement, l’Eglise Haïtienne a besoin de la prière de chacun, en attendant la libération des otages. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don