Accueil
Florent de Bodman - Le congé paternité, ce n'est pas des vacances !
Partager

Florent de Bodman - Le congé paternité, ce n'est pas des vacances !

RCF, le 25 novembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
La chronique 1001mots Le congé paternité, c'est intense !

Je voudrais vous parler de ce que vivent les jeunes papas, avec une question : faut-il être pour ou contre le congé paternité ? Moi j’y suis extrêmement favorable, mais ce n’est pas le cas de tout le monde en France. C’est paradoxal, parce que le congé paternité semble aujourd’hui consensuel, et en tout cas, il est très apprécié par les jeunes parents de notre génération...

©Unsplash ©Unsplash

Le congé paternité, une chance pour les pères, et aussi pour les mères

 

Avec cette deuxième naissance, je ressens de nouveau que le congé paternité est quelque chose de formidable, une vraie chance pour les pères, et aussi pour les mères. D’abord ça nous permet à ma femme et à moi de ne pas être trop épuisés ! Bien sûr, le bébé nous réveille la nuit, mais je peux plus facilement aider sa maman, car n’ai pas la contrainte du travail le matin. Et le fait d’être à la maison, ça me permet aussi de la soulager en faisant plus de choses comme emmener notre bébé chez le pédiatre, et aussi d’autres tâches où j’avoue être un peu moins à l’aise. Comme par exemple le choix des vêtements pour habiller nos enfants !

 

Le congé paternité, ça aide à éviter l’épuisement post-partum et aussi à mieux partager les tâches domestiques entre hommes et femmes. Et en plus, ça m’aide beaucoup à créer tout de suite un lien d’attachement fort avec mon bébé : avoir ce temps avec lui, je trouve que c’est une vraie chance pour découvrir son rythme, savoir comment le bercer pour l’endormir, commencer à échanger de premiers regards avec lui. 

 

La France à la traîne

 

En France, nous sommes à la traîne par rapport à nos voisins européens. Comme par exemple l’Espagne, où le congé paternité a été allongé à trois mois et demi ! Il y a 10 ans, François Hollande avait promis lors de son élection d’augmenter d’une semaine le congé paternité, mais il n’a pas tenu cette promesse. 

 

Finalement, Emmanuel Macron a allongé le congé paternité en 2021, à la toute fin de son premier quinquennat. Mais cette réforme est restée timide : il n’a ajouté que deux semaines au congé paternité. Et on a vu s’exprimer alors les réticences de beaucoup d’employeurs, qui ont regretté qu’on donne plus de congés aux salariés, en affirmant que cela allait désorganiser le travail dans leur entreprise. 

 

Beaucoup de décideurs ont encore l’impression que donner aux pères plus de congé paternité, c’est juste leur donner plus de vacances ! Comme si c’était une prime à la paresse. Et pourtant, je peux témoigner qu’avec deux très jeunes enfants, le congé paternité, c'est vraiment intense : c’est formidable, mais ce n’est pas un moment où on se repose !

 


Chaque semaine, retrouvez Florent de Bodman, cofondateur de l’association 1001mots, auteur de l’essai "À portée de mots" (éd. Autrement, 2021) pour décrypter l'actualité touchant à la petite enfance et relayer les actions de 1001mots. 

> La Chronique 1001mots

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don