Accueil
Édito - Les bonnes relations font la bonne santé, par Adrien Louandre
Partager

Édito - Les bonnes relations font la bonne santé, par Adrien Louandre

RCF, le 19 septembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Le point de vue de 7h55 Édito - Les bonnes relations font la bonne santé, par Adrien Louandre

Chronique positive ce matin. Je souhaitais vous évoquer une expérience assez exceptionnelle menée à Harvard, dirigée encore actuellement par Robert Waldinger...

Adrien Louandre ©DR Adrien Louandre ©DR

Cette expérience a duré plus de 75 ans, démarrant en 1938 sur 724 personnes qui ont participé depuis leur adolescence jusqu’à leur mort. Elles venaient des quartiers pauvres de Boston ou étaient des étudiants bien plus aisés à Harvard. Parmi elles, le président Kennedy. Certains ont grimpé l’échelle sociale, d’autres l’ont descendue. Mais quelles que soient leurs conditions de vie, ceux qui ont été heureux ne l’ont pas été parce qu’ils étaient riches ou célèbres, c’est-à-dire ce que l’on veut être pour, inconsciemment, ne pas devenir des "déchets" aux yeux des autres.

 

Le message de cette étude est, au contraire, que ce sont de bonnes relations qui maintiennent en bonne santé et heureux. Vous remarquez d’ailleurs qu’en français, le mot "heureux" ne s’écrit qu’au pluriel. Donc oui, la solitude ne fait pas que rendre malheureux, elle tue littéralement alors que nous le savons, il y a 5 millions de personnes en état de "mort sociale" dans notre pays, pourtant si riche économiquement.

 

Il ne s’agit toutefois pas d’entretenir des relations pour en entretenir, car combien d’entre nous pouvons nous sentir seuls ou en insécurité dans nos couples, nos amitiés, nos communautés ou notre travail à cause du manque de profondeur de ces relations, ou de conflits parfois puérils et violents, où l’on jette si souvent l’autre dès qu’il ne nous sert plus. Mais cette étude nous montre que l’on peut même prédire qu’une personne de 50 ans qui a de meilleures relations, plus équilibrées, sera probablement en meilleure santé physique et psychologique mais aussi plus heureuse à 80 ans. 

 

La pensée du pape François définit l’écologie comme étant quatre relations : à soi, aux autres, à la Création et à Dieu ou si vous êtes athée ou agnostique, à une transcendance. Ces quatre relations ont vocation à faire éprouver cette vérité claire : chaque personne, chaque être vivant est infiniment digne jusqu’à sa mort, quelque soit les circonstances de sa vie ou de sa survie. Face à la logique prédatrice du système capitaliste qui transforme le Vivant en déchets s’il n’est pas utile, la pensée sociale de l’Église et tant d’écologistes réaffirment la dignité inaliénable de tout être vivant. Comme le disait saint Bonaventure : "Tout ce qui vit sur Terre est vestige d’amour du mystère Trinitaire."

 


L’écologie telle que nous allons l’évoquer dans cet édito tout au long de cette année, n’est donc pas seulement une écologie environnementale qui ne serait qu’un des quatre aspects de l’écologie intégrale, mais nous allons en effet l’aborder sous ces différents points : la question de la fin de vie y rentre parfaitement, par exemple. L’écologie, c’est refonder une société du Lien avec un grand L.

 

D’ailleurs à RCF, plusieurs journalistes ou chroniqueurs, dont votre serviteur, ont signé la Charte pour un traitement médiatique à la hauteur de l’urgence écologique. Vous l’avez compris, l’urgence écologique ne peut être déliée de l’urgence sociale, qui ne sont qu’une et même urgence. Voici donc l’enjeu qu’il y a pour chacun d’entre nous à l’aune de cette étude, de nous poser et d’analyser nos différentes relations pour en créer de plus saines, plus fortes, pour nous et pour le monde. Quoi de plus concret ? Quoi de plus profondément humain ? Quoi de plus enthousiasmant ?

 

Toutefois, je voudrais clore cet édito sur un tout autre sujet d’actualité : il y aurait tant de solidarités différentes à exprimer mais je souhaiterai particulièrement dire la mienne envers les Arméniens et les Arméniennes qui subissent les douleurs de l’attaque injustifiée et criminelle de leur pays, dans le Haut-Karabakh par l’Azerbaïdjan. Une fois de plus. Je ne sais que faire d’autre, mais vous exprimer ma fraternité dans cet édito, frères et sœurs de cette tendre Arménie, me semblait essentiel. 

 


Adrien Louandre, militant de l'écologie intégrale, est éditorialiste sur RCF.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don