Accueil
Édito de Patrice de Plunkett - Ces dealers de Nanterre qui dictent les règles du vivre-ensemble
Partager

Édito de Patrice de Plunkett - Ces dealers de Nanterre qui dictent les règles du vivre-ensemble

RCF, le 13 février 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Le point de vue de 7h55 Édito de Patrice de Plunkett - Ces dealers de Nanterre qui dictent les règles du vivre-ensemble

Voilà une histoire qui a l’air surréaliste, mais qui en réalité est révélatrice d’une époque. À Nanterre en banlieue parisienne, dans l’une des 18 tours du quartier Pablo-Picasso, les dealers de drogue installés au pied de la tour ont affiché un règlement du vivre-ensemble entre eux et les habitants de l’immeuble.

Patrice de Plunkett ©DR Patrice de Plunkett ©DR

L’affiche s’intitule “Chers voisins, chères voisines”. Elle est rédigée en langage presque officiel. Elle présente les vendeurs de drogue comme étant des "employés". Elle s’engage à ce qu’il n’y ait "ni déchets ni tapage" et à ce que personne ne vienne "fumer dans la tour". Et elle dit ceci : "Nous ne sommes pas là pour perturber votre quotidien, uniquement pour travailler. Nous tenons absolument à ce que tout se passe bien pour vous et nous… Nous vous prions donc de bien vouloir respecter les consignes et les employés… Si vous avez une requête ou autre, n’hésitez pas à communiquer avec nous… Si vous avez besoin de quoi que ce soit, nous sommes là avec grand plaisir."

 

Et le plus beau, c’est que cet avis n’est pas signé "Les dealers" ou "La mafia du coin" : il est signé "La direction". Direction de quoi, au juste ? Ce n’est pas précisé. Mais ça devait être signé “La direction”, puisque ça se présente comme une note interne d’entreprise ! C’est là le point intéressant. Amabilité de façade, appel au respect des consignes, souci ostentatoire du vivre-ensemble et de la communication, offre de services, bonne volonté apparente de "la direction" : en 2023, les délinquants s’expriment en langage entrepreneurial. Comme si ce langage était devenu le vocabulaire de toute vie en société.

 

Et d’ailleurs, oui, il l’est devenu : depuis plus de vingt ans le vocabulaire d’entreprise, celui du marketing, de la gestion et des DRH, tend à se substituer aux anciens vocabulaires de la politique, de la culture et du reste des relations sociales. Les dealers de Nanterre ne font que suivre le mouvement général.

 

N’oublions pas qu’en France, depuis deux ans, l’usage des stupéfiants a augmenté de 51% et que le nombre d’inculpés pour trafic de drogue a augmenté de 17%. Le secteur est en expansion. Les dealers de Nanterre qui signent "la direction" vont bientôt demander que leur activité soit comptabilisée dans le calcul du taux de croissance et les statistiques de l’emploi !

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don