Accueil
Édito de Julien Dezécot - En 2022, l'Europe durement touchée par les changements climatiques

Édito de Julien Dezécot - En 2022, l'Europe durement touchée par les changements climatiques

RCF, le 25 avril 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Le point de vue de 7h55 Édito de Julien Dezécot - En 2022, l'Europe durement touchée par les changements climatiques

Le 22 avril dernier était célébrait la journée de la Terre par l'ONU. Cette date coïncide avec la publication d'un nouveau rapport du service européen Copernicus qui montre, via les données satellites, comment le changement climatique a frappé l'Europe en 2022. L’occasion pour la revue Sans transition !, qui reçoit le climatologue de renom Jean Jouzel le 9 mai, pour une rencontre en ligne, de revenir sur cet enjeu majeur !

Le village Sant Romà de Sau, englouti suite a la construction du barrage en 1962, est visible en période de grande sécheresse depuis 2022. Espagne, le 02/04/2023 ©Lionel Pedraza / Hans Lucas Le village Sant Romà de Sau, englouti suite a la construction du barrage en 1962, est visible en période de grande sécheresse depuis 2022. Espagne, le 02/04/2023 ©Lionel Pedraza / Hans Lucas

Que nous dit ce nouveau rapport dédié au climat, un mois après le rapport de synthèse du GIEC ? Il y a deux jours, la publication du nouveau rapport par le service européen Copernicus sur le changement climatique (C3S) montre que le vieux continent a été durement touché durant l'année écoulée par le changement climatique. Les satellites du réseau Copernicus ont montré des concentrations de gaz à effet de serre anthropiques (essentiellement CO2 et méthane) à des niveaux "jamais atteints jusqu'à présent".

 

"Le rapport souligne des tendances inquiétantes, 2022 étant encore une année record en terme de concentrations de gaz à effet de serre, en terme de températures extrêmes, de feu de forêt et de déficit de précipitations, qui, tous, ont eu des impacts notables sur les écosystèmes et les communautés à travers le continent", a ainsi relevé le directeur du C3S Carlo Buontempo, dont les propos ont été rapportés par l'AFP. L'été le plus chaud jamais enregistré en Europe depuis 1950 a été constaté. Depuis l'époque pré-industrielle, le continent a connu une augmentation de température de 2,2°C, soit presque le double de la moyenne mondiale de 1,2°C pour la planète dans son ensemble.

 

La question climatique est également au cœur des revendications des militants venus de week-end dans le Tarn. Les opposants à l'A69 Toulouse-Castres ont manifesté dans le calme à Saïx, samedi 22 avril, sur une partie du futur tracé de cette autoroute. Des milliers de personnes ont participé à la marche : 4.500 selon la préfecture, plus de 8.000 d'après les organisateurs. Des élus opposés au projet avaient aussi dénoncé vendredi sa "totale contradiction avec l’urgence climatique". "Ce projet est devenu emblématique de la lutte climatique", a ajouté à ses côtés Sabine Mousson, maire de Teulat, commune tarnaise qui serait, a-t-elle précisé, "coupée en deux" par la future autoroute. La manifestation a eu lieu moins d’un mois après les affrontements contre les mégabassines de Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres, dont nous avons parlé dans cette chronique. La question de l’eau y était aussi au cœur des enjeux soulevés.

 

La raréfaction de l'eau, c’est précisément un autre point mis en lumière par les relevés satellitaires de la récente étude Copernicus. Ce sera d’ailleurs le thème du prochain numéro de la revue Sans transition ! L’étude Copernicus qui vient de sortir précise en effet que les canicules estivales ont eu des conséquences néfastes sur plusieurs secteurs d'activité en Europe - l'agriculture, le transport fluvial et l'énergie - en raison d'une sécheresse étendue et prolongée. Ainsi, le débit des rivières européennes a atteint le deuxième niveau le plus bas jamais enregistré. Cette tendance marque la sixième année consécutive de débits inférieurs à la moyenne, avec 63% des rivières européennes présentant des débits inférieurs à la normale, un record. En Europe méridionale, les effets sur l'agriculture sont déjà perceptibles. Des restrictions d'eau ont été ainsi décidées précocement en France et en Espagne, où les niveaux d'eau des réservoirs sont anormalement bas.

 


 

Plus d’infos

> Participez à la rencontre en ligne du 9 mai prochain avec le climatologue Jean Jouzel

> Retrouvez le dernier numéro de la revue Sans transition !

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don