Accueil
De récentes tribunes sur l'euthanasie
Partager

De récentes tribunes sur l'euthanasie

Un article rédigé par Pascale Morinière, présidente des Associations familiales catholiques (AFC) - RCF, le 30 août 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
La chronique des AFC Des tribunes sur l'euthanasie

Ces derniers jours, on a vu des tribunes se croiser à propos de l’euthanasie.

Pascale Morinière, présidente des Associations familiales catholiques (AFC) ©DR Pascale Morinière, présidente des Associations familiales catholiques (AFC) ©DR

Dans la torpeur des vacances, Le JDD a publié le 21 août une tribune de la chanteuse et actrice Line Renaud et du député socialiste Olivier Falorni. Ils réclamaient la légalisation de l’aide active à mourir. Une réponse a été apportée par Claire Fourcade, médecin et présidente de l’Association française d’accompagnement et de soins palliatifs, samedi dernier, le 27 août. Elle répond à certain nombre d’inexactitudes.

 

Par exemple, il n’y a pas "de plus en plus de malades" qui se rendent en Belgique ou en Suisse. La commission de contrôle belge a dénombré 45 patients étrangers au total sur les 2 dernières années. Le Dr Fourcade réfute également l’affirmation que "l’euthanasie n’a pas empêché le développement des soins palliatifs en Belgique" puisque ceux-ci ne se sont pas du tout développés depuis 10 ans. Mais en parallèle les euthanasies sont passées de 200 à 2900 par an en 20 ans. Ça a été rendu possible par un élargissement constant des critères pour pratiquer les euthanasies jusqu’à des patients dont le pronostic vital n’est pas engagé. Légaliser l’euthanasie ou développer les soins palliatifs sont deux logiques opposées.

 

Enfin, la première tribune parle "d’absence de solution institutionnelle" alors que la toute dernière loi française, la loi Claeys-Léonetti, date seulement de 2016 et qu’elle reste encore insuffisamment connue et appliquée.

 

Avec les Associations familiales catholiques, nous constatons que les militants du "droit à mourir" sont pour l’immense majorité des personnes qui ont vécu très douloureusement la fin de vie d’un proche. Ils se disent : "Mieux vaut abréger la vie plutôt que de finir comme ça." Pour nous, la solution est dans un meilleur accompagnement des personnes très âgées et des malades en fin de vie pour leur permettre de vivre leur vie jusqu’au bout, dignement, sans souffrance et bien entourées.

 

Développons des soins palliatifs de qualité sur l’ensemble du territoire. Et dotons-nous et mettons en œuvre une loi "grand âge" pour prendre soin de nos aînés. Sur le site afc-france.org, les auditeurs peuvent contribuer à notre consultation sur la fin de vie : leurs témoignages nous aideront à proposer des alternatives. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don