Accueil
RCF Les légumes oubliés de la région lyonnaise
Partager

Les légumes oubliés de la région lyonnaise

Un article rédigé par Julie Rabiller - RCF Vendée, le 25 juin 2024  -  Modifié le 26 juin 2024
Bienvenue chez vous : Jardin Tour de France des légumes - La région Lyonnaise

Connu pour ses bouchons, ses andouillettes ou ses tartes aux pralines, la région lyonnaise est aussi une terre de légumes que l’on a parfois oubliés. Baptiste Pierre, directeur du pôle jardin et médiation du Potager extraordinaire de La Roche-sur-Yon vous invite à les redécouvrir.

Photo de Hamed omidian sur Unsplash © Photo de Hamed omidian sur Unsplash ©

Baptiste Pierre, directeur du pôle jardin et médiation du Potager extraordinaire de La Roche-sur-Yon vous invite à voyager en région lyonnaise pour découvrir des variétés de légumes oubliés : mâche, navet ou asperge…

La tomate de Beaurepaire en Isère

 

La tomate de Beaurepaire produit de gros fruits rouges entre 200 à 400 grammes, tardive, bien en chair, qui se prépare en salade ou en farcie. Elle a été redécouverte lors des recherches menées par le CRBA pour trouver l’histoire de la tomate de la Côte-Saint-André. Ces deux variétés étant assez similaires, il n’a pas encore été possible de définir s’il s’agit de deux variétés différentes ou identiques.

La mâche de Lyon

 

Cette ancienne variété de salade est présente dans des archives retrouvées par Baptiste Pierre, directeur du pôle jardin et médiation du Potager extraordinaire de La Roche-sur-YonElle date de la fin du 19ᵉ siècle et originaire de la ville de Lyon. On la retrouve dans la Gazette agricole en 1892 :

« Depuis quelques années, on cultive une nouvelle variété sous le nom de Mâche de Lyon. Cette variété est à très large feuille et s’est montrée dans les cultures très distinctes des autres variétés ; elle se recommande par ses qualités aux amateurs de belles et bonnes salades. »

Le navet noir Long de Caluire

 

Il est également connu sous le nom de "Long Black", c’est une variété précoce, un peu sensible aux insectes, originaire de la région de Lyon. Il produit des racines allongées de 20 à 40 cm de long, à la chair blanche à la texture tendre et sucrée. Il se mange cru en fines rondelles, cuit en purée ou accompagné de viandes, de champignons, de légumes et même transformé en "choucroute de navet" en le conservant finement émincé et mis en saumure dans des bocaux.

 

Bienvenue chez vous : Jardin Tour de France des légumes - Le Grand Est

L’asperge violette et le poireau bleu de Solaize

 

En 1914, des cultivateurs ont réussi à obtenir une variété d’asperges adaptée au sol et au climat lyonnais. Bien que les graines et plants ne se trouvent pas dans le commerce aujourd’hui, l’asperge violette se retrouve toujours dans les étals des marchés dans le sud-est lyonnais.

Le poireau bleu est arrivé sur la commune de Solaize en 1942 grâce à M. Jacquetant qui a réalisé un croisement entre le poireau du Midi, choisit pour son goût, et le poireau de Savoie, choisit pour sa résistance au froid. Il a rapidement connu un succès dans la région lyonnaise.

La laitue batavia « De Pierre Bénite »

 

C’est une variété ancienne qui a vu le jour dans la ville de Pierre-Bénite. On la retrouve dans l’ouvrage de Vilmorin-Andrieux « Les Plantes Potagères » de 1885. Elle est décrite comme une laitue d’été et d’automne, résistante à la montée en graine, aux feuilles ondulées et frisées qui produit une grosse pomme croquante pouvant atteindre 30 cm de diamètre.

 

Bienvenue chez vous : Jardin Tour de France des légumes - La Vendée
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

@RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Bienvenue chez vous : Jardin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don