Accueil
Vivre et Travailler en Haute-Loire
Partager

Vivre et Travailler en Haute-Loire

Un article rédigé par Stéphane Longin - RCF Haute-Loire, le 9 février 2024  -  Modifié le 9 février 2024
La grande émission Vivre & travailler en Haute-Loire: Monistrol, Yssingeaux et l'Est du territoire

Alors que de nombreux français s'interrogent sur leur avenir. La Haute-Loire représente une destination séduisante pour les familles et les travailleurs en quête d'un cadre de vie harmonieux. Niché au cœur de la région d'Auvergne-Rhône-Alpes, ce département offre un équilibre parfait entre qualité de vie, opportunités professionnelles et richesses naturelles. Entre ses charmants villages, ses paysages  et sa dynamique économique en plein essor, la Haute-Loire attire de plus en plus ceux qui aspirent à concilier carrière et bien-être familial.

Vivre et travailler en Haute-Loire - janvier 2024 - RCF Vivre et travailler en Haute-Loire - janvier 2024 - RCF

Le territoire parfait pour démarrer une nouvelle vie

La Haute-Loire, département français de la région Auvergne-Rhône-Alpes, abrite environ 225 000 habitants. Ancré au cœur de paysages préservés, il se distingue par son économie diversifiée, allant de l'agriculture, notamment l'élevage et la culture de lentilles vertes, au tourisme vert en passant par l'artisanat et l'industrie textile. Avec ses traditions riches et sa qualité de vie enviable, la Haute-Loire attire aussi bien les familles en quête de tranquillité que les entrepreneurs en quête de nouveaux horizons.

Mécanique, plasturgie, textile... L'industrie altiligérienne recrute

Avec 42% des effectifs salariés sur l'Est de la Haute-Loire, l'industrie joue un rôle vital dans l'économie locale. Réputée pour son savoir-faire dans le textile, l'agroalimentaire, la plasturgie et la métallurgie, elle attire les investisseurs grâce à sa main-d'œuvre qualifiée et ses infrastructures modernes. Symbole d'innovation et de tradition, cette industrie dynamique contribue au développement du département comme le confirme Hubert Quincelet, Vice-Président de la CCI de Haute-Loire et CEO d'AEP Group, "nous avons besoin de compétences et avec la CCI de Haute-Loire nous travaillons beaucoup sur la formation pour permettre aux jeunes de progresser dans nos entreprises".

Des sociétés à taille humaine, souvent familiales, qui recherchent "des acheteurs, des qualiticiens, des analystes qui font de la veille économique" précise Hubert Quincelet. Même constat dans la mécanique qui propose de nombreuses opportunités sur le secteur de Monistrol-sur-Loire et d'Yssingeaux. Thierry Hospital, co-dirigeant de EFDE Mécaniques installé aux Villettes recherche des "personnes motivées pour des métiers à forte valeur ajoutée" et qui "souhaitent s'investir dans un territoire où il y a tout pour vivre bien".

Pour aller plus loin :

Ecoutez le témoignage de Marie Agnès Petit, Présidente du Département de la Haute-Loire

Hubert Quincelet, élu de la CCI de Haute-Loire et CEO d'AEP Group

Thierry Hospital, Co dirigeant de EFDE Mécaniques

En Haute-Loire l'industrie recrute !
Marie Agnès Petit - Présidente du Conseil Départemental de Haute-Loire Marie Agnès Petit - Présidente du Conseil Départemental de Haute-Loire

Que faire en Haute-Loire ?

Vivre dans un territoire rural n'est pas synonyme de désert culturel et sportif. Avec ses milliers d'associations sportives et culturelles le territoire propose  un large choix de disciplines. Le Football, le basket et le hand sont pratiqués par de nombreux licenciés et les espaces culturels comme la Grenette à Yssingeaux ou la Capitelle à Monistrol-sur-Loire proposent du cinéma, du théâtre et des nombreux concerts. Enfin la proximité des villes de Saint-Etienne (environ 20 minutes en voiture) et de Lyon (1 heure de trajet) permet d'avoir accès à un catalogue de proposition quasi inépuisable.

Culture et Sport en Haute Loire : une offre dense et de haut niveau

Une agriculture à taille humaine

Avec près de 4000 exploitations, le département de la Haute-Loire peut compter sur un réseau d'agriculteurs de proximité installés dans des fermes de taille moyenne. Le territoire est principalement tourné sur l'élevage et sur des productions à forte valeur ajoutée comme la Lentille Verte du Puy, les fruits rouge des Monts du Velay, l'AOP Fin Gras du Mézenc ou les nombreux fromages de pays.

La taille moyenne des exploitations est de 69 ha et le chiffre d'affaire généré par l'Agriculture est estimé à 400 millions d'euros. Un dynamisme qui, malgré quelques difficultés rencontrées par la filière, attire encore la jeunesse comme le précise Christophe Roche, secrétaire adjoint de la Chambre d'Agriculture de la Haute-Loire "chaque année près de 200 personnes viennent au point accueil transmission de la Chambre. En 2023 ce sont 80 jeunes qui se sont installés dont 25 viennent de l'extérieur du département".

Et les opportunités restent nombreuses avec le départ en retraite de dizaines d'agriculteurs chaque année ou avec les exploitations qui recherchent des associés. C'est le cas de Nobert Sabot, co exploitant du GAEC Label Bique à Saint Victor Malescours. Producteur de fromage avec son associée, ils recherchent "une personne qui partage [leurs] valeurs en terme de qualité de produits, de qualité de rémunération et de qualité de vie" avant de s'intéresser uniquement à un CV "l'objectif est de se dégager du temps libre et de gagner en qualité de vie" et n'excluent pas un néophyte "Si la personne est motivée et quelle partage nos valeurs c'est possible car tout s'apprend".

Pour aller plus loin 

Christophe Roche, secrétaire adjoint de la Chambre d'Agriculture de Haute-Loire.

Nobert Sabot, GAEC Label Bique.

Marie Agnès Petit, Présidente du Conseil Départemental de la Haute-Loire.

Agriculture en Haute-Loire : des exploitations et une production à taille humaine
Nobert Sabot et Christophe Roche Nobert Sabot et Christophe Roche

Se loger en Haute-Loire

Situé à moins de 30 minutes de Saint-Etienne et à 1 heure de Lyon l'Est de la Haute-Loire est de plus en plus prisé par les familles. Le prix raisonnables de biens immobiliers et des loyers permettent, bien souvent, de profiter d'une maison avec jardin pour un budget équivalent à un petit T3 dans une agglomération de grande taille. Ricardo Roques, co-dirigeant d'Alti Immo à Sainte Sigolène assure que "pour 250 000€ on trouve des maisons de 100m² avec un bel extérieur proche des services et on peut trouver des biens plus grands si on accepte de s'éloigner légèrement". Un marché accessible qui concerne également la location avec des biens disponibles dans quasiment toutes les communes du territoire précise l'agent immobilier.

Pour les amateurs de belles demeures la Haute-Loire regorge de biens atypiques comme à Tiranges une maison de 286m² avec une Chapelle intérieure pour 160 000€.

Se loger en Haute-Loire : de belles opportunités à moins de 200 000€
Ricardo Roques Alti Immo se loger en Haute-Loire Ricardo Roques Alti Immo se loger en Haute-Loire

Travailler dans l'artisanat : de belles opportunités à saisir

Le secteur profite d'une belle dynamique en Haute-Loire avec une hausse de 4% du nombre d'entreprises artisanales en 2023. Une évolution positive principalement portée, sur l'Est du département, par la fabrication de biens et les métiers de l'alimentation et qui incite les entreprises à recruter via les parcours de formations en CFA. Jean Luc Chapuis, élu à la Chambre des métiers et de l'Artisanat de Haute-Loire, également président de l'IFP de Bains y voit de nombreux avantages dont celui de préparer l'avenir "souvent un jeune qui entre en formation dans une entreprise de Haute-Loire en devient quelques années plus tard le patron".

Des métiers d'excellence et de passion

En plein essor, l'artisanat de Haute-Loire offre de nombreuses possibilités à ceux qui ont "l'intelligence des mains" précise Jean Luc Chapuis. Propos confirmés par Gilles Grangeon, ébéniste à la tête d'une entreprise de 5 salariés spécialisés dans la réalisation sur mesure. "Nous faisons ce que tous les autres ne savent pas faire" explique celui qui va bientôt céder sa société. A la retraite d'ici 2 ans il recherche celle ou celui qui saura faire perdurer l'Esprit et l'Exigence qui fait le succès de son entreprise "je ne cherche pas à prendre un chèque ! Nous sommes respectés pour notre savoir faire, pour nos valeurs humaines et professionnelles et je ne veux pas perdre ça".

C'est la première fois qu'un salarié me prenait dans ses bras 

La Haute-Loire est aussi une terre d'accueil pour des entreprises artisanales d'excellence comme Les étains de Lyon de Grégory Laurent. Le patron de cette société installée à Villeurbanne vient d'ouvrir un atelier à Saint Maurice de Lignon. C'est pour garder son chef d'atelier, originaire du territoire et qui souhaitait s'y réinstaller, qu'il a décidé de s'installer sur le département en moins d'un mois. Cette décision a été un tournant pour celui qui est aussi le Président régional des Entreprises du Patrimoine Vivant "c'est la première fois qu'un salarié me prenait dans ses bras" explique-t-il au micro de RCF.

Aujourd'hui, l'atelier compte 3 personnes dont un apprenti et pourrait, à l'avenir, compter de nouveaux salariés selon Grégory Laurent qui reconnait beaucoup de qualités aux altiligériens "ils sont fidèles et ont du savoir vivre, c'est tout ce qu'un chef d'entreprise recherche".

Pour aller plus loin 

Gilles Grangeon, dirigeant ébéniste à Saint Maurice de Lignon.

Gregory Laurent, dirigeant des Etains de Lyon.

Marie Agnès Petit, Présidente du Département de la Haute-Loire.

L'artisanat de Haute-Loire : entre excellence et culture de la transmission
Gilles Grangeon, Ebéniste Gilles Grangeon, Ebéniste
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don