Accueil
Une nouvelle ambition pour le secteur de l'hôtellerie, du tourisme et de la restauration en Lorraine
Partager

Une nouvelle ambition pour le secteur de l'hôtellerie, du tourisme et de la restauration en Lorraine

Un article rédigé par Lancelot Graffet - RCF Jerico Moselle, le 24 décembre 2023  -  Modifié le 24 décembre 2023
3 questions à ... en Moselle Le contrat d'objectif territorial, un plan pour relancer l'hôtellerie

De nombreux élus locaux dont Stéphanie Kis, présidente de la Commission Formation Professionnelle du Grand-Est, se sont réunis vendredi 1 décembre au Centre Pompidou pour signer le COT, (le Contrat d’Objectifs Territorial) pour les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. Un programme qui doit donner les clés pour relancer une dynamique de réussite dans ces secteurs très largement victime du Covid. Ce nouveau plan d’action doit marquer, selon les signataires, le point de départ d'une démarche d'expansion du secteur dans la région. Les jeunes seront au centre du projet par le développement de la formation et d'un souhait d'une meilleure professionnalisation. 

Signature du Contrat d'Objectif Territorial - de gauche à droite Virginie Delacour (AFDAS), Stéphanie Frugier (CPNE des Casinos), Henry Lemoine (CPNE des organismes de tourisme), Stéphanie Kis (présidente de la Commission Formation Professionnelle, Samuel Bouju (secrétaire  général des affaires régionales en Grand Est), Gilbert Fassel (CPNE restauration collective) Signature du Contrat d'Objectif Territorial - de gauche à droite Virginie Delacour (AFDAS), Stéphanie Frugier (CPNE des Casinos), Henry Lemoine (CPNE des organismes de tourisme), Stéphanie Kis (présidente de la Commission Formation Professionnelle, Samuel Bouju (secrétaire général des affaires régionales en Grand Est), Gilbert Fassel (CPNE restauration collective)

Faire le Bilan et établir la meilleure stratégie

Pour pouvoir offrir une nouvelle et meilleure stratégie à ces secteurs, le COT prévoit aussi de faire le bilan des besoins dans l’hôtellerie, la restauration et le tourisme. Faire une analyse pour mieux connaître les attentes des professionnels dans la région et former les nouveaux arrivants au mieux. L’objectif de territorialisation de ce contrat repose sur l’étude et la formation. Un travail va d'ailleurs être fait selon Samuel Bouju (secrétaire générale chargée des affaires régionales en Grand Est) autour de l’apprentissage et sa promotion. Pour rappel, ces secteurs prennent de plus en plus d'ampleur. Le nombre d'employés à progresser de 180% en 5 ans. 

Attirer et retenir les talents

Pour Samuel Bouju, les professionnels qualifiés ou pouvant être formés au mieux sont déjà présents dans la région et ceux dans tous les domaines concernés. Important donc de pouvoir réussir à les inclure dans un projet local et de les retenir. Aujourd'hui en Grand Est ces secteurs regroupent pas moins de 7000 salariés. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don