Accueil
RCF Sanzalc : une cave sans alcool ouvre ses portes à Lille
Partager

Sanzalc : une cave sans alcool ouvre ses portes à Lille

Un article rédigé par Martin Pinguet - RCF Hauts de France, le 28 juin 2024  -  Modifié le 1 juillet 2024
3 questions à • RCF Hauts de France Une cave sans alcool vient d'ouvrir à Lille

L’alcool est-il indispensable pour faire la fête ? Non pour Arnaud Calvet, fondateur de Sanzalc une cave sans alcool en ligne. Il vient d’ouvrir une boutique à Lille.

Arnaud Calvet dans sa boutique rue de l'hôpital militaire à Lille. Arnaud Calvet dans sa boutique rue de l'hôpital militaire à Lille.

Qu’est ce qui différencie Sanzalc d’un rayon soda de supermarché ?

 

Arnaud Calvet : C’est une cave sans alcool. Donc on y trouve des boissons alternatives pour les adultes. On propose 150 références environ avec des bières, des vins mais aussi des spiritueux. On propose à nos clients du gin, du rhum, ou du whisky, sans alcool. Et nous avons aussi quelques softs plus classiques. Tout est sélectionné avec soin, nous faisons attention aux goûts, aux arômes et à la démarche des producteurs.

 

La fermentation est à la base de chaque boisson alcoolisée. Elle développe à la fois des arômes et de l’éthanol. Comment peut-on faire des boissons sans alcool mais avec du goût ?

 

A.C. : Les producteurs utilisent une technique de désalcolisation par évaporation sous vide. Les vignerons, par exemple, produisent un vin classique entre 10 et 15 degrés d’alcool. Puis ils font s’évaporer l’éthanol tout en préservant les arômes et les saveurs. On conserve la notion de cépage, le nez de vin, le goût de vin.

 

Après votre cave en ligne et la première boutique physique à Orchies, vous ouvrez une cave en plein coeur de Lille. Il y a une vraie demande pour les boissons sans alcool ? 

 

A.C. : Je pense qu'il y a plusieurs paramètres à prendre en compte. Une société qui se veut un petit peu plus hygiéniste après le Covid. Ou pour certains, la consommation d’alcool a été très importante. Et puis les bienfaits de la diminution de la consommation d’alcool sont de plus en plus connus. Il y a cette idée de reprendre un petit peu de bonne santé et de lucidité, un meilleur sommeil, faire attention à notre alcoolisation avant de reprendre la voiture… Beaucoup de nos clients veulent limiter leur consommation. Et gardent les boissons alcoolisées comme un bon vin ou un bon cocktail pour les week-ends. 

 

Vous avez vous-même arrêté de boire ?

 

A.C. : Oui depuis trois ans. Je n'arrivais pas à me limiter, à me contrôler. Donc j’ai arrêté l’alcool. Mais je me suis retrouvé face au néant dans les grandes surfaces. Il n’y avait que des bières industrielles sans alcool ou des sodas bourrés de sucre. On a beaucoup de retard en France par rapport à d’autres pays comme le Royaume-Uni par exemple.

 

Pour vous c’est un effet de mode ou une tendance de fond ?

 

A.C. : On est clairement sur une tendance. L’effet de mode c’était juste à la sortie du COVID. Depuis, nous avons de plus en plus de clients dans les boutiques. Les ventes à Lille et Orchies représentent 60% de notre chiffre d'affaires. Et notre clientèle est très diversifiée. On a autant des personnes âgées que des trentenaires, hommes et femmes confondus. Les seuls que l’on touche peu encore sont les 18-25 ans.


Sanzalc, 39 rue de l'Hôpital Militaire, 59800, Lille

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF Hauts de France - 3 Questions à
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
3 questions à • RCF Hauts de France

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don