Accueil
Pascal Parfait, fondateur de Data Ouest : «Je ne voulais pas créer mon job, je voulais créer mon entreprise»
Partager

Pascal Parfait, fondateur de Data Ouest : «Je ne voulais pas créer mon job, je voulais créer mon entreprise»

Un article rédigé par Bénédicte Buisson - RCF Calvados-Manche, le 11 décembre 2023  -  Modifié le 13 décembre 2023
Tous entrepreneurs Pascal Parfait : « Je ne voulais pas créer mon job mais mon entreprise »

Il y a 16 ans, Pascal Parfait a créé l’entreprise de services numériques Data Ouest à Saint-Lô. De ses 30 ans d’expérience, l’actuel président du Medef de la Manche a appris l’importance du réseau pour réussir professionnellement et trouver son équilibre personnel. 

Pascal Parfait, dirigeant de Data Ouest depuis 2007 ©RCF Manche Pascal Parfait, dirigeant de Data Ouest depuis 2007 ©RCF Manche

« Toi, tu créeras une entreprise », lui avait dit sa grand-mère quand il était enfant. Une prédiction qui s’est révélée exacte. À peine âgé de 20 ans, l’étudiant en commerce se retrouve cofondateur de l’entreprise CEV. 15 ans plus tard en 2007, il décide de créer seul une autre société dans le numérique : Data Ouest.

Je savais que j’allais créer une entreprise avant de savoir ce que j’allais en faire.

« Mon projet n’était pas de créer mon job, mon projet était de créer une entreprise avec son organisation, ses collaborateurs, ses process. » Finis les allers-retours à Paris et les voyages à travers l’Europe, sa société Pascal Parfait veut l’implanter localement, au service des entreprises du territoire. Pari réussi puisque 90 % de ses clients sont aujourd’hui dans la Manche. L’entreprise Data Ouest à Saint-Lô compte aujourd’hui 31 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 3,2 millions d’euros et réalise plusieurs services : maintenance informatique, gestion de data center, opérateur télécom...

Comme pour tout entrepreneur, les débuts de Data Ouest n’ont pas été faciles. Il a commencé seul, chez lui. « J’avais d’un côté mon téléphone, de l’autre côté mon ordinateur et pas grand-chose ne se passait… À ce moment-là, je me suis dit qu’il fallait que je sorte et que je consacre une partie de mon temps à mon éco-système, que je m’inscrive dans des réseaux pour ne pas rester isolé... Ça a été le déclic pour moi ». Cette importance du réseau, Pascal Parfait a continué de la développer, en créant depuis quatre clubs à Saint-Lô. Quel message souhaite-t-il adresser aux jeunes entrepreneurs ? « Allez-y, mais pas tout seul, il faut être entouré ».

L'invité du soir Comment les chefs d'entreprise traversent la crise ?
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don