Accueil
Parler de santé mentale, ça n’a rien de fou !
Partager

Parler de santé mentale, ça n’a rien de fou !

Un article rédigé par Sandrine Broutin, Melchior Gormand - RCF, le 29 août 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Folie ordinaire - Agir pour notre santé mentale Parler de santé mentale, ça n’a rien de fou !

La santé mentale est un sujet essentiel dont il faut parler. Retrouvons Sandrine Broutin, directrice générale de la Fondation FALRET pour cette première chronique "Folie ordinaire - Agir pour notre santé mentale".

© Pexels de Pixabay © Pexels de Pixabay

Parler de santé mentale, ça n’a rien de fou ! C’est un sujet essentiel dont il faut parler. Car si la santé mentale est bien moins connue que la santé physique, elle est pourtant tout aussi importante.
À ce propos, connaissez-vous cette expression du poète Romain Juvénal « Mens sana in corpore sano » ? Un esprit sain dans un corps sain. 
De toute évidence, l'exercice physique contribue grandement au bien-être mental.  Mais en parallèle, pour garder notre corps en bonne santé, l’esprit ne doit pas être négligé. Et ça, ce n’est pas évident.  Il est difficile en effet de se représenter sa santé mentale, d’y penser régulièrement et d’en prendre soin ! du coup, On a tendance à l’ignorer. 


Un certain Jacques Prévert aurait dit « On reconnaît le bonheur au bruit qu'il fait quand il s'en va » ; il en va de même pour la santé mentale. On prend conscience qu’on en a une quand ça ne va pas ! On se rend compte que ça existe puisque ça fonctionnait jusqu’à ce jour où ça ne va plus ! 


Une année ne sera pas de trop pour parler de notre santé mentale dans toute sa complexité ! 
Je voudrais attirer votre attention sur le mot folie, c’est notre point de départ,
Il est à la fois très ancien et très présent dans les esprits, très ancré dans notre culture. 
Bien qu’on ne l’utilise plus dans les disciplines de la santé, en psychiatrie, on le retrouve encore dans un grand nombre d’expressions, souvent très poétiques d’ailleurs. 
Pour choisir le titre de cette chronique, il m’a semblé évident que cela devait se faire avec des personnes directement concernées. Alors j’ai échangé avec des femmes, des hommes qui vivent leur quotidien avec un problème de santé mentale ; et ensemble, nous avons débattu des différents noms de chroniques que vous aviez proposés. 
À la proposition, « Les fous c’est nous », nous avons estimé que cela excluait les autres. Et en même temps, on peut aussi se dire que nous sommes tous dans le même bateau, comme la nef des fous du peintre Jérôme Bosh.


« Folie ordinaire » a fait mouche. Tout simplement parce que la folie est partout où est l’homme. Elle est commune, elle est courante mais elle est toujours singulière. On a tous un petit grain de folie qui nous fait parfois perdre la tête. Un petit délire, une extravagance passagère ... Mais cela est parfois aussi beaucoup plus profond, plus ancré. 


Il faut garder à l’esprit que nous avons TOUS une capacité à trébucher et à perdre notre équilibre. Voilà pourquoi il est essentiel de s’informer sur la santé mentale, d’en parler librement et simplement, pour prévenir les difficultés et pour prendre soin de nous-même. 


Parler de santé mentale, ça n’a rien de fou ! Et c’est même sain.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don