Accueil
Loïc Vandromme, comme à la maison...
Partager

Loïc Vandromme, comme à la maison...

Un article rédigé par Guillaume Desanges - RCF Calvados-Manche, le 3 novembre 2023  -  Modifié le 3 novembre 2023
Tous entrepreneurs Loic Vandromme, comme à la maison...

Sa famille dirige Hexaôm, anciennement Maison-France-Confort, depuis cinq générations. A 41 ans, Loic ne se voyait pas faire autre chose que de s'investir dans cette histoire entrepreneuriale et familiale. 

Loïc Vandromme, secrétaire-général d'Hexaôm @RCF Orne Loïc Vandromme, secrétaire-général d'Hexaôm @RCF Orne

Mais est-ce toujours évident de travailler aux cotés de son père, ses frères, oncle et cousin? "Si on l'a choisi, oui", témoignage ce "fils de..." qui a su se faire un prénom au sein de l'entreprise familiale. Et d'ajouter: "Il faut que ce soit un choix, quand les parents imposent aux enfants d'entrer dans l'entreprise, ça se finit souvent mal." Son père, actuel PDG du groupe, Patrick Vandromme l'a fait passer par la petite porte de l'entreprise: stages d'été à la peinture, chargement, vendeur, "puis j'ai gravi les échelons progressivement".

 

Hexaôm est aujourd'hui leader français dans la construction des maisons individuelles. Le groupe qui s'est diversifié atteindra probablement un milliard de chiffre d'affaire pour l'année 2021.  Et la crise sanitaire a amplifié ce développement : « les Français ont accéléré leurs projets de rénovation ou de construction de maison. » Une bonne santé qui n’est pas sans poser des enjeux en termes d’approvisionnement, de disponibilité des artisans ou d’inflation des prix.

 

Loïc Vandromme a à cœur de faire vivre les valeurs qui depuis l'origine de l'entreprise en 1919 contribuent à sa réussite. L'esprit de famille entre collaborateurs (ils sont 2100 aujourd’hui), la bienveillance, le bien-faire et l'innovation. Mais comment maintenir vivants et pas seulement écrits sur le papier glacé ces valeurs, en particulier quand l’entreprise croit considérablement ? « C’est l’enjeu, juge-t-il, il faut les marteler, il faut aussi les incarner, nous-mêmes, mais aussi nos managers que nous recrutons pour des compétences mais aussi des valeurs car ce sont nos ambassadeurs. » Et Loïc Vandromme de conclure : « C’est d’écrire ce qu’on doit faire, mais il faut surtout le faire en allant sur le terrain au contact de nos équipes. »

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don