Accueil
Les hôtelleries des monastères font-elles toujours le plein ?
Partager

Les hôtelleries des monastères font-elles toujours le plein ?

Un article rédigé par Melchior Gormand,Véronique Alzieu - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Je pense donc j'agis Les hôtelleries des monastères font-elles toujours le plein ?
Les monastères ont la réputation de préserver le silence et la lenteur qui ont déserté un monde saturé de bruits et d’agitation. D’où l’attrait exercé par les hôtelleries de monastères.
SofieLayla Thal de Pixabay SofieLayla Thal de Pixabay

Séjourner dans un monastère, c’est loger dans une chambre sans TV, c’est vivre en silence autant que possible, surtout pendant les repas. Ce sont des heures passées à marcher et à réfléchir dans la campagne environnante. Et puis séjourner dans un monastère, c’est vivre au rythme des offices, en moyenne 7 sept fois par jour, comme les moniales ou les moines de la communauté. Sans oublier la vaisselle après chaque repas ! Pas de lave-vaisselle dans les monastères : tous les hôtes s’y mettent et c’est d’une efficacité redoutable. 

Un monastère, donc, ce n’est pas un club de vacances : peu d’échappatoires et beaucoup de simplicité. Une dernière chose pour compléter le tableau : étant donné que la plupart du temps ces derniers sont nichés dans des coins reculés, loin des centres urbains, la 4G n’y est pas garantie…

Pourtant chaque année des milliers de personnes vont passer du temps dans ce cadre qui rompt de façon radicale avec la vie quotidienne des citadins faite de bruit, d’agitation et de sollicitations en tous genres. Ils vont se poser et se reposer, faire le point, prier bien sûr et mettre leur pas dans ceux des moines ou des moniales.

Dans cette émission Melchior Gormand et Véronique Alzieu, reviennent sur ces lieux d'acceuil prisés de nombreux pélerins, touristes, chercheurs de sens. Comment survivent-ils à la crise ? À quoi ressemble la vie quotidienne dans ces lieux de ressourcement ? Frère Daniel, moine à l'abbaye d'En Calcat et frère Marie, moine à l'abbaye de Lérins sont invités pour en discuter.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don