Accueil
RCF Le Puy-Orly : deux offres refusées, la ligne plus que jamais menacée
Partager

Le Puy-Orly : deux offres refusées, la ligne plus que jamais menacée

Un article rédigé par Cédric Bonnefoy - RCF Haute-Loire, le 17 juin 2024  -  Modifié le 17 juin 2024

Mauvaise nouvelle pour les usagers de la ligne Le Puy-Orly, les premières propositions ne sont pas satisfaisantes pour les élus. Les deux candidats doivent revoir leur copie.

L’avenir de la ligne Le Puy-Orly est menacé. ©Pixabay – image d’illustration L’avenir de la ligne Le Puy-Orly est menacé. ©Pixabay – image d’illustration

L’aérodrome de Loudes verra-t-il à nouveau décoller des avions en direction de Paris-Orly ? Rien n’est moins sûr. Depuis que l’entreprise Twin Jet a dénoncé son contrat de délégation de service public, l’avenir s’assombrit pour la ligne. Aucune liaison n’est assurée depuis plusieurs semaines. Deux compagnies ont candidaté pour reprendre l’exploitation de la ligne à partir de la rentrée. Pour le moment,  d’après nos informations, elles ne seraient pas satisfaisantes.

Deux offres retoquées


Suite au nouvel appel d’offres passé par l’Agglomération du Puy-en-Velay, deux entreprises se sont fait connaître. Mais elles ne correspondent pas aux souhaits des élus de la collectivité vellave. « L’une est trop optimiste, l’autre trop pessimiste » indique Michel Joubert, le président.


En conséquence, les deux ont été retoquées. Une « nouvelle réunion doit se tenir dans une dizaine de jours » poursuit l’élu. En conséquence, les deux compagnies disposent d’un délai supplémentaire pour revoir leur copie.
 

Un avenir sombre


Cependant, l’avenir semble s’assombrir pour l’aérodrome de Loudes. Le maintien d’une ligne entre Le Puy et Paris-Orly, vanté par les élus et le monde économique, n’est plus assuré. « Aujourd’hui c’est 50/50 mais on se pose des questions » ajoute Michel Joubert.


Pour le moment, plusieurs points de blocage demeurent. Parmi eux, les compensations que les collectivités sont prêtes à engager pour combler le manque à gagner. L’aboutissement du dossier « dépendra beaucoup de ça » avance Michel Joubert.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don