Accueil
RCF Le coming out fraternel et spirituel de Mehdi-Emmanuel Djaadi
Partager

Le coming out fraternel et spirituel de Mehdi-Emmanuel Djaadi

Un article rédigé par Jacques Galloy - 1RCF Belgique, le 24 mai 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
God's talents Le coming-out fraternel et spirituel de Mehdi-Emmanuel Djaadi

Nominé dans la catégorie seul-en-scène aux Molières 2023, le comédien Mehdi-Emmanuel Djaadi récolte les fruits du succès de son spectacle “Coming Out”. En 4 ans à peine et malgré le confinement, il a déjà été vu par plus de 70.000 personnes en France. Partant de son histoire particulière, il raconte avec beaucoup d’humour une histoire universelle, celle de la fraternité humaine. Il arrive en Belgique pour quelques représentations de son Coming Out spirituel avec la rencontre de Jésus. Qui est-il ? Comment tout a commencé ? Comment ses parents ont-ils réagi ?

Mehdi-Emmanuel Djaadi Mehdi-Emmanuel Djaadi

Fraternité humaine

 

Dans son premier seul-en-scène, Mehdi raconte, avec beaucoup de saveur, son itinéraire spirituel peu commun à partir de son enfance dans une famille d'origine algérienne implantée à Saint-Etienne. Sans détours, il évoque sa relation avec son père et son oncle qui l'ont éveillé à l'islam, son expérience dans la délinquance, la vraie, et progressivement la transition, l'attirance pour le christianisme et l'ouverture au monde de l'art et de la culture. Aujourd'hui, il monte sur scène pour partager avec humour et sincérité son histoire en incarnant toutes les personnes qui ont jalonné ce parcours singulier et complexe.

 

“Les spectateurs se plongent dans mon univers singulier”, explique-t’il. “C’est la force du théâtre qui permet de raconter quelque chose d'universel. Que faisons-nous de l’héritage qu'on reçoit ? Finalement, que choisit-on ? C'est vraiment une pièce qui est une ode à l'anti-déterminisme, une ode à la liberté, à partir de mon histoire et de mon chemin personnel de vie, mais aussi spirituel. L'idée du coming-out spirituel, c'était aussi de raconter comment, à partir d'un héritage musulman, j'avais cheminé vers le christianisme sans qu'il y ait de rupture. Une forme de continuité. J'aime beaucoup cette parole d'évangile qui dit “le Christ n'est pas venu abolir, mais accomplir”, et sans rien renier non plus”.
 

Bande annonce Mehdi Djaadi

Mehdi Djaadi promeut la fraternité humaine, peu importe son origine ou sa religion, n’en déplaise à celles et ceux qui verraient dans sa démarche, à tort, un rejet de l'islam. “Il n’y a pas de rupture, je ne renie rien. J'ai connu l'islam de l'intérieur avec sa beauté et ses limites, mais j'ai aussi connu le le christianisme avec sa beauté et ses limites. Je côtoie le monde culturel qui est parfois très anticlérical, mais là aussi avec sa beauté et ses limites. Moi, je crois profondément aux rencontres. On peut parfois avoir des grandes idées et puis nous retrouver avec des personnes qui n'ont que les mêmes idées que nous et donc de notre communauté. On tombe alors dans le communautarisme, alors que la fraternité, c’est vraiment cet appel à sortir de soi pour aller vers l'autre. Personnellement, j'ai fréquenté plein de milieux et de belles personnes dans tous ces milieux. En tant que chrétien, j'ai gardé des choses de mon héritage musulman dans mes pratiques. C'est une richesse. Je suis 100% un mec de quartier, 100% un mec d'origine algérienne et 100% catholique et français. Je ne suis pas plus l'un que l'autre, je suis un tout.» 

 

Son seul-en-scène est une joyeuse comédie, habitée, raffinée et touchante. Il n’hésite pas à utiliser l’autodérision et la caricature afin que tout le monde se sente à l’aise et rigole de cela. Le texte a un peu évolué depuis quatre ans, afin d’intégrer des éléments d’actualité. Il peut d’ailleurs compter sur le talent de son metteur en scène belge : Thibaut Evrard, qu’il a rencontré durant son parcours de formation en Suisse.

 

Staoueline

 

Attiré par la culture dès son plus jeune âge, Mehdi-Emmanuel Djaadi a reçu une solide formation de comédien professionnel, en France d’abord puis à la Manufacture de Lausanne en Suisse. Avec peu de moyens et de réseau, lui-même et son épouse Anne ont alors créé une société de production de spectacle dénommée “Staoueline”. Quelle en est la signification ? Ce nom est associé à la première abbaye cistercienne implantée en Algérie. Leur premier spectacle, “Coming Out”, est joué par Mehdi-Emmanuel dans une simple salle paroissiale le 6 juin 2019. Le succès est directement au rendez-vous. C’est parti pour des centaines de représentations dans des théâtres, des écoles et même des prisons, toujours avec cet appétit de partager la richesse de la fraternité humaine et de la liberté intérieure. Pour le quatrième anniversaire de la première, le voilà nominé pour le Molière du meilleur seul-en-scène. En juin, il compte remplir l’Olympia à Paris, en plus de ses représentations en Belgique.
 

Coming-out-olympia-mehdi-djaadi

Les sources d’inspiration

 

Très ému, Mehdi évoque le visage de son meilleur ami: François-Xavier Phan, parti trop vite au terme d’un cancer foudroyant. Ils partageaient la passion de la comédie. Tous les deux proviennent de quartiers populaires, l’un réfugié vietnamien, élevé dans une famille catholique traditionnelle, et l’autre, fils d’immigré algérien, élevé dans la religion musulmane. Mehdi évoque aussi son père Smaïl, qu’il estime énormément. Il a fait de nombreux sacrifices pour élever ses enfants. L'interprète de “Coming Out” apprécie le célèbre film “la guerre des boutons” de 1962 qui raconte les querelles des enfants de deux villages voisins. Ces derniers finissent par s’arracher les boutons en guise de butin. “C’est une histoire universelle dans la façon dont l’autre est étranger et comment peut naître un conflit”, dit le comédien. En termes de lecture préférée, il cite d’emblée la bible et en particulier le livre des 150 psaumes composés par le roi David. “J”aime piocher au hasard dans les psaumes, lire et puis méditer un verset. Ce livre concentre le cycle d’une vie, il reprend tous les types de sentiments”. 

 

Le lieu qui continue d’inspirer Mehdi est l’abbaye cistercienne de Sept-Fons, aux confluents de la Loire et de la Besbre dans l’Allier. C’est là où tout a commencé lors d’une retraite de trois jours, touché par le chant des complies puis par l’Eucharistie, enveloppé par un amour profond et mystique. Dans une période bruyante illuminée par les réseaux sociaux, il apprécie la citation “le bien ne fait pas de bruit et le bruit ne fait pas de bien.” Dans le fond, Mehdi est un contemplatif, “au début Dieu était présent dans le silence et le souffle”. Lorsqu’il a choisi un second prénom lors de son baptême chrétien au sein d’une église protestante réformée, il n’était pas encore sensible aux figures de saintetés. Il leur a préféré le nom d’Emmanuel, tiré du livre du prophète Isaïe et qui signifie Dieu-avec-nous. “Dans l’islam comme dans les religions monothéistes, Dieu est le créateur. Chez les chrétiens, Dieu se fait davantage proche. Il s’incarne dans la personne de Jésus, aussi dans mon coeur.”

 

Passionné de culture

 

Son grand amour pour la liberté et la littérature remonte à son enfance. Un épisode l’a particulièrement marqué. A l‘âge de 9 ans, sa mère Nacera le dépose vers 14 heures devant la bibliothèque municipale de Saint-Etienne en lui disant avec bienveillance et autorité : “Rentre dans la bibliothèque et tu n’en sortiras pas avant 17 heures”. C’était sa première visite d’une bibliothèque. Il a commencé à découvrir le monde et y a ensuite passé de nombreux après-midis. Son seul-en-scène illustre tout son amour pour la culture musulmane dans laquelle il a grandi, avec le chant, les rythmes et la danse. Sans rien renier, tel un frère en humanité.

 

Coming-out-djaadi

A propos du spectacle en Belgique, en partenariat avec RCF:


Mardi 13 juin Bruxelles, 20h00

https://www.billetweb.fr/coming-out-bruxelles 
Espace Lumen, Chaussée de Boondael, Ixelles, Belgique
Préventes en ligne uniquement sur billetweb.


Mardi 20 juin Liège, 20h00

https://www.billetweb.fr/coming-out-liege
Théâtre du Trianon, Rue Surlet, Liège, Belgique
Préventes en ligne uniquement sur billetweb,
ou la Librairie Siloë, rue des Prémontrés 40, 4000 Liège

 

The New-York Times a écrit qu’il "brise les stéréotypes !". Télérama : "Un pur bonheur", le Parisien l’a qualifié de "Subtil". Bref, une ode à la liberté, une invitation à la rencontre. 

 

En accord avec les sociétés Staouëline et KI M'AIME ME SUIVE.

 

Préventes et prix:

Les billets sont vendus en prévente jusqu'à la date du spectacle 12 € pour les étudiants et -18ans, et à 29 € pour le tarif plein, puis sur place le soir du spectacle à 15 € pour les étudiants et -18ans, et à 35 € pour le tarif plein, dans la limite des places disponibles.
 


Evènement sur facebook:
https://facebook.com/events/s/mehdi-emmanuel-djaadi-dans-com/549390017168447/

Sites:
https://www.kimaimemesuive.fr/coming-out-mehdi-emmanuel-djaadi
https://www.mehdiincomingout.be/

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

1RCF Belgique - God's talents
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
God's talents

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don