Accueil
La mobilisation des associations pour maintenir le lien social avec les aînés

La mobilisation des associations pour maintenir le lien social avec les aînés

Un article rédigé par Melchior Gormand, Mélissa Leclerc - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Je pense donc j'agis La mobilisation des associations pour maintenir le lien social avec les aînés

Alors que le confinement a exacerbé les problèmes de solitude et d'isolement, des associations en France poursuivent leurs activités pour accompagner les personnes âgées et les retraités dans leur vieillissement.

© StockSnap de Pixabay © StockSnap de Pixabay

Un lien social à préserver


L’association Entr’Ages, présidée et fondée par Daniel Corbier offre une quinzaine d’activités à destination des retraités et des aînés : "les adhérents se croisent, échangent, une amitié se crée dans certains cas, ça va au-delà de l’association" explique-t-il. Les visites proposées aux personnes âgées se déroulent plusieurs fois par semaine. Elles sont véritablement bénéfiques pour rompre la solitude. "La personne est en attente de cette visite car elle sait que ça va lui apporter du bien-être au cours de sa journée" se réjouit Daniel Corbier.

 

Autre exemple, celui de Lina Braunschweig, fondatrice de l'association Haut Parleur : "on essaie d’aller vers ce concept de bien vieillir, il faut proposer beaucoup de rencontres, et d’activités de simulation". Des actions nécessaires pour maintenir le lien social, mais si certains EHPAD ne favorisent pas suffisamment la qualité des échanges avec les seniors d'après Lina : "l’échange doit être une discussion et pas un interrogatoire. On voit combien les personnes âgées aiment discuter, parler d’elles, transmettre. Elles ont des choses intéressantes à dire".

 

Des activités variées et adaptées


Extrêmement diverses, les animations proposées par les deux associations citées reposent sur des actions visant le partage et l’échange. Entr’Ages offre à ce titre une quinzaine d’activités à ses adhérents comme "la gymnastique douce, la sophrologie, la relaxation. Il y a aussi des cours de cuisine, de la randonnée animée par un conteur ou l’art floral" énumère Daniel Corbier.

 

L’intergénérationnel est également mis en avant chez Haut Parleur, comme le souligne sa fondatrice : "on fait écouter des sons d’une cour de récré, d’une craie sur un tableau. Cela donne une occasion aux enfants de demander aux seniors comment c’était avant. Les personnes âgées nous disent que 'ça fait du bien' de parler avec des jeunes". Mais la principale action de l'association fondée en 2002 reste le concept "Voix d'Or" : "On a créé une web radio qui se veut alternative à la télévision qui tourne en permanence. Notre radio est sans pub et sans informations anxiogènes" explique Lina Braunschweig.

 

Les effets du confinement


La crise sanitaire a révélé des problèmes de solitude rencontrés par toutes les catégories de la population. "Avec la covid, on a pris conscience de l’isolement des personnes âgées, elles ont énormément seules" déplore Lina Braunschweig. Des solutions ont dû être imaginées rapidement pour lutter contre ces phénomènes : "nous avons fait un numéro vert, les seniors pouvaient appeler gratuitement et entendre une partie de nos programmes". Entr’Ages s’est elle aussi battue pour conserver le lien avec les aînés pendant la pandémie : "avec nos animateurs, nous avons chaque fois converti les cours en distanciel grâce à l’outil informatique quand c’était possible" expose Daniel Corbier.

 

Mais en raison des conditions sanitaires, les associations connaissent des temps difficiles pour maintenir certaines activités, et pour garder les bénévoles : "la covid a été destructrice pour nous […] elle a rendu un certain nombre d’adhérents craintifs et nous avons perdu 40% de notre effectif ". Un problème partagé également par Lina Braunschweig : "Moins de gens participent aux ateliers qu’avant la crise sanitaire. Les personnes âgées sont effrayées par les mesures, le masque, le maintien des distances".

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don