Accueil
Jean-Michel Baticle : "Sur l'IA nous sommes très regardant, CGI ne fait pas n'importe quoi!"
Partager

Jean-Michel Baticle : "Sur l'IA nous sommes très regardant, CGI ne fait pas n'importe quoi!"

Un article rédigé par Hadrien Barrau - RCF Puy de Dôme, le 6 mars 2024  -  Modifié le 6 mars 2024
Podcast Natif Jean-Michel Baticle :"Sur l'IA nous ne faisons pas n'importe quoi"

A l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux clermontois de CGI, son président et chef des opérations, Jean-Michel Baticle, nous a accordé un entretien. Morceaux choisis. 

Lionel Delair et Jean-Michel Baticle Lionel Delair et Jean-Michel Baticle

Des résultats positifs pour début 2024

Fin janvier, l'entreprise a publié ses résultats du premier trimestre, et ils sont dans le vert avec une hausse des revenus à 4,4%. Comment l'expliquer ? "Nous avons un portefeuille de services qui permet de s'adapter à la conjoncture mondiale. Nos clients ont aujourd'hui besoin d'avoir des solutions packagées, prêtes rapidement et utilisables, par exemple", explique Jean-Michel Baticle.

Parmi les clients célèbre de CGI en Auvergne, on peut notamment citer Michelin, Limagrain ou encore Picture organic clothing. 

Pour lui, cela apporte la preuve que "la fonction informatique fait désormais partie des priorités."

Comment CGI gère l'apparition de l'intelligence artificielle ? 

Si elle apparaît comme une nouveauté à ce jour, dans le monde numérique, l'IA n'est pas une découverte, mais elle commence à se faire sa place dans les entreprises, nous dit le président : "D'abord, nos clients veulent que nous démontrions, ils veulent voir et tester avant de le déployer à grande échelle."

Mais alors, que fait CGI pour encadrer son utilisation, qui à plusieurs égards peut interroger ? "Nous prônons une utilisation responsable et éthique. C'est-à-dire que l'intelligence artificielle ne doit pas se substituer à nos règles de conduite. Nous sommes très vigilants quant à ses usages !"

Transition écologique et numérique

Le numérique apparaît comme une solution à de nombreuses problématiques, mais, comme beaucoup d'autres activités, il est émetteur d'énergie, il consomme. Sur ce point, Jean-Michel Baticle tient à préciser : "Chez CGI, nous avons très peu de data centers..."

Mais alors, comment réduire l'empreinte carbone ? "Cela passe par de la programmation 'responsable'. Nous faisons de la formation à nos programmeurs pour qu'ils soient sensibilisés sur la question."

Selon des chiffres récents publié par l'entreprise, 65 % de ses fournisseurs ont été choisis selon des critères sociaux et environnementaux. Le président nous précise qu'une cellule au sein de l'entreprise a été créée spécialement afin de faire le tri pour tendre vers une maîtrise de ses émissions.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

image par défaut
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Podcast Natif

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don